Hollande évoque le COP21 avec les dirigeants africains…

0
440

COP 21 ELYSEEParis-France : A quelques semaines de la conférence mondiale sur le climat à Paris (COP21), le président français François Hollande a invité plusieurs dirigeants africains. Le président François Hollande a réuni à l’Elysée ses homologues du Ghana, de Guinée, du Gabon, du Bénin et le Premier ministre éthiopien. Et à leurs côtés, il a souligné l’importance d’améliorer le bien-être des Africains.

Si l’on n’aide pas l’Afrique, le continent sera tenté de se développer sans tenir compte du réchauffement climatique, et il y aura des conséquences en termes de migration. C’est le cri d’alarme du président François Hollande.

Et le président français d’insister sur la responsabilité de chacun. « Chaque chef d’Etat ou chef de gouvernement rendra compte, non pas pour faire le constat, il est implacable – constat à la fois de la dégradation du climat et de ses conséquences sur l’Afrique; constat aussi des grandes capacités de l’Afrique à assurer son développement et notamment sa production d’énergie sans recourir comme par le passé aux énergies fossiles, et constat également d’une volonté commune des Africains de porter ce sujet. »

Pour le président Boni Yayi du Bénin, l’objectif est que personne ne soit laissé au bord de la route.

«L’objectif pour le développement durable et sa mise en place est de faire en sorte que personne ne soit laissé sur le quai. Et c’est très important pour nous, et je voudrais vous rassurer, tout le continent africain en est conscient. Nous allons prendre nos responsabilités », a répondu le chef de l’Etat béninois.

Sur les 50 pays les plus vulnérables aux dérèglements climatiques, 36 se trouvent en Afrique subsaharienne, région dont la part d’émissions de gaz à effet de serre dans le monde est seulement de 4,55%.

RFI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici