Guinée : la nouvelle orientation des bacheliers pose problème…

0
437

GamalGuinée:Conakry : Alors qu’on avait annoncé cette année l’orientation des bacheliers en fonction des notes obtenues au baccalauréat, les bacheliers de la session 2015 se sont vus soumis à un nouveau système d’orientation sur internet.

Cette nouvelle méthode qui consiste à s’inscrire et choisir les options sur la plateforme dite Djoliba reste décriée par la majorité des admis aux institutions d’enseignement supérieur. Notamment ceux de l’intérieur du pays qui évoquent des difficultés ou même l’inaccessibilité à l’Internet.

Beaucoup de bacheliers et parents dénoncent  »cette méthode surprise instaurée par le système éducatif guinéen. »

Face à ces multiples plaintes, le ministre d’État, ministre de l’Enseignement Supérieur a animé il y a quelques heures  une conférence de presse pour, à la fois reconnaître la nouveauté surprise de cette méthode d’orientation, mais aussi flatter les avantages liées à l’orientation des bacheliers par internet.

Selon Bailo Teliwel Diallo, l’élève guinéen doit désormais s’adapter aux nouvelles technologies de l’information et de la Communication.

A noter que depuis le 12 novembre dernier, date du début des inscriptions, les cybers et téléphones smartphones sont pris d’assaut par les bacheliers à travers le pays.

Selon les chiffres communiqués par le ministère de l’Enseignement supérieur, près cinq mille bacheliers ne se sont jusqu’ici pas inscrits sur le site Djoliba. La fin du premier tour des orientations est fixée au 20 novembre prochain.

A rappeler que cinq mille bacheliers seront orientés de gré ou de force dans les écoles techniques et professionnelles selon l’annonce faite la semaine dernière par le Directeur national de l’Enseignement supérieur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici