Edito: Quelle marge de manœuvre pour le premier ministre sans portefeuille?

0
382

Mamady YoulaGuinée- Conakry/L e samedi 26 décembre, le nom du premier ministre a été dévoilé: Mamady Youla. Il est nommé premier ministre sans portefeuille. Cela voudrait dire que sa mission devrait se limiter à coordonner l’action du gouvernement- sauf redéfinition des prérogatives du PM-  à l’image de son prédécesseur Mohamed Saïd Fofana.Or dans le contexte actuel marqué par les difficultés économiques aiguë- la croissance presque nulle en 2015- et une situation de chômage  prononcée, le nouveau premier ministre, de l’avis d’un économiste devrait disposer du portefeuille de l’Economie et des Finances comme dans certains pays. Dont la Cote d’Ivoire.

S’il était premier ministre chargé de l’Ecofin, donc capitaine à bord du navire économique, Mamady Youla aurait eu plus de liberté et de marge de manœuvre pour exercer la plénitude de la rigueur requise qu’on lui prête dans la gestion des affaires économiques du pays.

Même dans la note biographique du nouveau patron de la primature transmise par la cellule de Com du gouvernement, on insiste clairement sur la mission essentiellement économique de Mamady Youla. « Mamady Youla, un premier ministre issu du secteur privé privé, pour soutenir l’emploi et la relance économique ».

Mais si notre premier ministre doit « dépendre » d’un ministre de l’Economie et des Finances, ça peut ne pas donner les résultats économiques escomptés.

En définitive, tout dépendra du soutien du président Alpha Condé au premier ministre. Si le président Condé voudra qu’il soit fort, il le sera, autrement il le fragilisera et partira sans pouvoir combler malheureusement, les nombreuses attentes suscitées à sa nomination.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici