Le cas d’Ebola en Sierra-Léone réveille la Guinée

0
418

SAKOBA MIN SANTEGuinée-Conakry : Ce vendredi, 15 janvier 2016, suite à la survenue d’un nouveau cas d’Ebola en Sierra-Léone, après que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) ait proclamé, quelques heures plus tôt, la fin de l’épidémie en Afrique de l’Ouest, les autorités guinéennes et les partenaires de riposte à Ebola se sont aussitôt retrouvés en réunion de crise pour le renforcement des dispositions déjà prises afin d’éviter pareil en cas dans le pays.
C’est ce qui expliquait la présence dans les locaux de la Cellule de Coordination nationale de Riposte à Ebola du tout nouveau ministre de la Santé, Dr Abdourahmane Diallo, accompagné pour la circonstance de ses proches collaborateurs.


Le ministre Diallo sera tout d’abord briffé par le Coordinateur national, Dr Sakoba Kéïta, sur les mesures de surveillance renforcée durant les 90 jours suivant la Déclaration de fin de l’épidémie d’Ebola en Guinée. Ensuite, les deux hommes ont regagné la salle de réunion de la Coordination nationale pour faire le point sur le dernier cas d’Ebola survenu en Sierra-Léone. Enfin, il sera conclu qu’une forte délégation conduite par le ministre de la Santé se rendra dès lundi, 18 janvier 2016 dans la préfecture frontalière de Forécariah.


Dr Abdourahmane Diallo a insisté sur le fait que «La Guinée entre maintenant dans une période de 90 jours d’une surveillance accrue afin de garantir que tous les nouveaux cas sont identifiés rapidement avant qu’ils ne puissent se propager à d’autres personnes ».


Avant la fin de la séance de travail, le Représentant de l’OMS en Guinée, Pr Mohammed Belhocine a rassuré que son institution « et ses partenaires vont continuer à soutenir la Guinée durant les 90 prochains jours de surveillance accrue et dans ses premiers efforts pour relancer et renforcer les services de santé essentiels tout au long de 2016 ».

Ibrahima Sylla, Bureau Communication (Coordination nationale de la lutte contre Ebola)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici