Guinée : ce que les « Panama Papers » disent de Mamadie Touré…

0
429

Simandou SudC’est une société genevoise de gestion de fortune, Agefor SA, domiciliée à Genève et encore active, qui se serait chargée d’établir Matinda Partners and Co. Ltd, une société immatriculée aux îles Vierges britanniques.

Et c’est par l’intermédiaire de cette dernière, déjà connue, que Mamadie Touré a perçu de l’argent dans l’attribution d’un permis minier – depuis retiré – en Guinée.

Par où est passé l’argent ? C’est à cette question que les « Panama Papers » apportent un bout de réponse supplémentaire dans le scandale de corruption à grande échelle qui implique Mamadie Touré, la 4e épouse de feu Lansana Conté, qui vit aux États-Unis depuis le décès de l’ancien général-président.

Mamadie Touré, ainsi qu’elle l’a reconnu, a joué de ses bons offices au profit de BSGR – Beny Steinmetz Group Ressources. La société du très controversé milliardaire franco-israélien Beny Steinmetz avait obtenu pour 161 millions de dollars des permis sur les blocs 1 et 2 du gisement de Simandou, une chaîne de montagne qui regorge de fer au sud du pays, et ce quelques jours à peine avant la mort du dictateur en décembre 2008.

jeuneafrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici