Guinée- médias : ce que les trois journalistes ont dit au Tribunal…

0
273

PRESSELes trois journalistes de médias privés ont comparu mardi 12 avril 2016 au tribunal de première instance de Mafanco. Ils sont poursuivis pour la tentative d’escroquerie et chantage à l’encontre de la société Sobragui.

A la barre, les accusés Ibrahima Sory Bangoura, Directeur de publication du journal ‘’la Logique et du site Guineefutur.com), Alseny Maciré Fofana, Directeur de publication du journal ‘’la Nouvelle ère’’ et Don de Dieu Agossou du journal ‘’la Nouvelle’’ ont tour à tour rejeté les faits qui leur sont reprochés.

A la barre, ces trois accusés ont souligné que la Sobragui à monté un piège pour nuire leurs personnalités.  « Nous avons fait une enquête à l’interieur du pays et à Conakry sur la bière Guiluxe de la Sobragui. A la fin de notre enquête, nous avons appelé le Directeur Général de la Sobragui, qui nous a mis en rapport avec son Directeur marketing et commercial du nom de monsieur Sagno. Au cours de l’entretien que ce dernier nous a accordé, nous avons fait le détail des plaintes de certains consommateurs de ce produit. Il nous a demandé de faire un rapport et une facture de toutes nos dépenses qui se chiffrent à vingt quatre millions de francs guinéens. A la veille du dépôt de la facture, j’ai reçu un appel d’un certain Aboubacar Sow qui s’est fait passer pour le Directeur financier de l’Entreprise. Il m’a dit d’informer mes deux autres collègues et de partir prendre l’argent de notre facture. Arrivée dans la cour, le responsable des vigiles [ ndlr: sécurité] nous a conduits dans une salle de réunion. A notre étonnement, c’est le commandant de la gendarmerie et des agents qui sont venus nous mettre aux arrêts et nous conduire à l’escadron mobile N3 de Matam avant de nous transférer à la maison centrale de Coronthie », a expliqué Ibrahima Sory Bangoura Directeur Publication du journal la Logigue.

A la question de savoir, s’ils ont été mandatés par la Sobragui pour cette enquête ? Les confrères ont répondu non.
« C’est nous qui avions décidé de faire l’enquête sur fonds propre. Chacun d’entre nous a dépensé plus de sept millions de francs guinéens au cours de cette enquête. C’est le Directeur marketing qui nous a demandés de faire la facture sur toutes nos dépenses » a renchéri Alseny Maciré Fofana Directeur Publication du journal la Nouvelle ére.
A la fin du procès, les avocats de la défense ont demandé une liberté provisoire pour leurs clients, mais le parquet et la partie civile se sont opposés à cette demande.

Le tribunal a finalement entériné cette demande et a renvoyé l’affaire au 19 avril prochain pour la comparution du Directeur commercial et marketing de la Sobragui.

Abacar Soumah

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici