Euro 2016 Les Bleus rejoignent l’Allemagne en demi-finales

0
587

Bleus FranceTrès sérieuse, l’équipe de France n’a fait qu’une bouchée de l’Islande (5-2) pour accéder au dernier carré de son Euro. Même si les Bleus ont encaissé deux buts, leurs capacités offensives ont impressionné. De bon augure avant de défier le champion du monde allemand au prochain tour.

Cette fois, le réveil a sonné à l’heure

Les premières mi-temps de l’équipe de France dans la compétition avaient été jusqu’ici poussives. Secoués face à la Roumanie et l’Irlande, alternant le passable et le suffisant contre l’Albanie et la Suisse, les Bleus n’avaient jusqu’à présent rien pu retirer de réellement positif de leurs 45 premières minutes. Sans aucune efficacité, l’équipe de Didier Deschamps n’avait jamais paru dominer son sujet. Aucun but n’avait d’ailleurs été inscrit dans la première mi-temps. Ce soir, l’équipe de France a tout simplement été intenable en première période, délivrant une prestation plus que séduisante. Dominatrice dans tous les secteurs de jeu face à des Islandais qui ne s’attendaient sans doute pas à pareille mésaventure, elle a mis le pied sur le ballon dès le début du match pour ne plus jamais le lâcher (65% de possession en fin de première période). Score à la pause : 4-0 !

Confrontés à des adversaires abordables depuis le début de l’Euro, les Français n’ont pourtant jamais semblé vraiment faciles. Cette fois, ils ont prouvé que leur supériorité supposée n’était pas factice. Individuellement comme collectivement, cette équipe est désormais réglée. Les enchaînements ont été de qualité tout au long de la partie et ont permis de trouver un nombre incalculables de situations de frappe. Giroud, Payet et Griezmann, les trois attaquants titulaires, ont marqué et été auteurs de prestations abouties dans le jeu. Ce soir, et pour la première fois de la compétition, la France a affiché le visage d’un potentiel vainqueur. Avec une telle verve offensive, les Bleus pourront en tout cas à coup sûr mettre à mal une défense allemande privée de Mats Hummels en demies. Encore faudra-t-il tenir derrière pour sortir la Nationalmannschaft.
L’Islande face à ses manques

Malgré l’ampleur du score, il ne faudra surtout pas oublier le formidable Euro réussi par les Islandais. Vainqueurs de l’Autriche et de l’Angleterre, les hommes de Lars Lagerback ont été bien plus efficaces que prévu pour leur première participation à une phase finale d’un tournoi majeur. Mais ce quart de finale a tourné court. L’ouverture du score de Giroud à la 12e minute de jeu a mis un coup sur la tête à la sensation de l’Euro. Ensuite, les Bleus ont déroulé face à une équipe qui a vite pris conscience que la marche serait cette fois trop haute. Incapable de créer vraiment et de calmer les ardeurs d’un adversaire aussi solide que cette France-là, l’Islande a vite abandonné la qualification. Ses deux buts lui ont permis de sauver l’honneur. Et c’est déjà pas mal…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici