Guinée : Les députés à l’école du processus électoral

0
372
Une vue du Parlement
Une vue du Parlement

Guinée-Conakry : Une formation des députés sur le thème «Consolidation des connaissances des parlementaires sur le processus électoral » a eu lieu ce lundi à Conakry sous la houlette de la CENI (Commission électorale nationale indépendante), a-t-on constaté.

Cet atelier de cinq jours (18 – 22 juillet) regroupe 28 députés, cinq cadres de l’administration parlementaire, deux commissaires de la CENI et un journaliste. Soit un total de 36 participants.

Dans son discours de bienvenue, M. Jacques Gbonimy, directeur du Département Formation et Accréditation de la CENI, a rappelé que l’atelier s’inscrit dans la dynamique de l’organisation des élections locales après les législatives du 28 septembre 2013 et la présidentielle du 11 octobre 2015. M. Gbonimy soutient qu’à l’issue des ateliers de capitalisation du processus de la présidentielle et des législatives organisés avec la participation de tous les acteurs du processus électoral, le renforcement des capacités des commissaires des démembrements de la CENI a été fortement recommandé ainsi que celui de certaines parties prenantes majeures au processus électoral, les forces de sécurité et les médias, y compris les honorables députés.

BRIDGE est la formation des plus performantes en matière de formation électorale, à l’intention des représentants des partis politiques et des Organisations de la société civile, des médias dans le but de les doter des outils méthodologiques leur permettant de comprendre la matière électorale. Enfin, M. Jacques Gbonimy a invité les participants à respecter les principes et règlements du BRIDGE que sont la régularité, la ponctualité, l’assiduité et surtout la participation active à toutes les séances. Seul moyen pour bénéficier d’un certificat à la fin de l’atelier.

 

Au nom du Président de l’Assemblée nationale, l’Honorable Amadou Damaro Camara, président du groupe parlementaire Rpg-arc-en-ciel, a indiqué que les députés doivent se satisfaire avec tout ce que l’on dit de la CENI, qu’elle essaie d’associer les députés à travers un atelier ou un séminaire parce que son rôle dans le processus électoral en Guinée est d’une importance capitale.

«C’est par son travail, c’est par la compréhension des acteurs politiques de son travail que dépend la suite des lendemains apaisés de nos élections. Encore une fois que cet atelier soit un succès. S’assurer que ce que la CENI dit, nous comprenons et s’assurer aussi que ce qu’elle dit, c’est ce qui sera fait sur le terrain », a conclu l’honorable Amadou Damaro Camara.

 

Dans son discours d’ouverture, le Président de la CENI, M. Bakary Fofana, a souhaité que cet atelier soit un espace d’échanges fructueux et utiles pour aider les députés à accomplir l’importante tâche qui leur a été confiée par le peuple de Guinée. Pour lui, la démocratie, la gouvernance et les élections qui constituent de nos jours la trame de l’évolution politique et sociale des Etats modernes sont contenues dans le curriculum BRIDGE. Le Président de la CENI a fait l’historique des notions de vote et d’élections. Il dira qu’en Guinée, la première élection a eu lieu au début des années « 50 » pour les représentants au Parlement français, puis en 1958.

 

L’atelier BRIDGE se tient dans un contexte très particulier de l’organisation prochaine de premières élections de proximité véritablement ouvertes en Guinée et qui s’enrichira de la contribution de tout le monde.

«Les types de processus électoraux et modes de gestion des candidatures auxquels nous serons confrontés bientôt peuvent également être très différents de ce que vous avez connus et pratiqués ».

Source : CENI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici