Mines-SMD: « la rétrogradation de 125 employés » pousse à l’Avis de grève…

0
466
Vue de la mine de Lefa ( Guinée)
Vue de la mine de Lefa ( Guinée)

Guinée-Conakry : La direction de la Société minière de Dinguiraye (SMD) souffle le chaud et le froid après une décision de « rétrogradation de plus de 125 employés ». Le collège syndical est sur le point de passer du préavis à l’Avis de grève » pour cet acte qui ne répondrait pas aux dispositions du Code du Travail.

« On voulait déposer l’avis de grève, mais nous avons été convoqués par l’Inspection générale du Travail. Nous sommes à Conakry » affirme au micro de votre quotidien GuinéeTime, ce matin.

A l’entendement de ce syndicaliste, « Disons que c’est une négociation. Mais pour nous, c’est l’application du Protocole d’Accord 2016 qui a été violé. Il faut mettre la pression sur la société en vue de l’appliquer ».

Cette année, la direction générale de la SMD ou la NordGold et le collège syndical ont planché sur un Protocole d’accord qui a du mal à être appliqué.

En matière de Santé, les syndicalistes reprochent à la direction de la SMD une « violation » des engagements pris. « On emmène les gens dans les cliniques et hôpitaux non conventionnelles comme les CHU Donka et Ignce Deen ».

Le point de revendication qui a d’ailleurs mis le feu aux poudres est bien cette décision de « Rétrogradation » dans le  personnel.

« On a assisté à une rétrogradation de plus de 125 employés. Cela ne se doit pas. Normlement, c’est quand les gens font des « fautes lourdes ». Mais chez nous, ce n’est pas le cas » nous informe cet élu syndical à Conakry pour assister à ces « négociations ».

« Dialogue rompu »

Pour ne pas être rappelé à discuter autour de l’application des engagements pris dans le Protocole d’Accord 2016, la direction de la SMD a, accuse le syndicat, fermé la porte au dialogue.

« On écrit plusieurs fois pour attirer leur attention sur l’application correcte des dispositions du Protocole d’Accord. On nous dit qu’il n’y a pas de temps » regrette notre source.

Ce dont craignent actuellement les syndicalistes, c’est le remake en Guinée de Friguia. La Société Nordgold est détenue « par les Russes à 100 pour cent. » La peur vient de là.

La SMD est une société d’exploitation des gisements d’Or de Léro et Environs ((Préfectures de Dinguiraye & Siguiri) depuis 1995.

A suivre…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici