Un journaliste allemand témoin de l’attentat de Nice et de celui de Munich

0
421

RichardRichard Gutjahr, un reporter bavarois était en week-end à Nice pour assister aux festivités de la fête nationale. Le soir du 14 juillet il était au milieu de l’attentat qui a coûté la vie à 84 personnes. Vendredi 22 juillet, il se trouvait à Munich devant le centre commercial où a eu lieu la fusillade qui a coûté la vie à neuf personnes et a fait 27 blessés. Deux tragédies qu’il a vécues de près.

Un journaliste allemand était en vacances à Nice le soir du 14 juillet puis à Munich où il habite, huit jours plus tard.

Richard Gutjahr, un reporter bavarois était en week-end à Nice pour assister aux festivités de la fête nationale. Le soir du 14 juillet il était au milieu de l’attentat qui a coûté la vie à 84 personnes. Vendredi 22 juillet, il se trouvait à Munich devant le centre commercial où a eu lieu la fusillade qui a coûté la vie à neuf personnes et a fait 27 blessés. Deux tragédies qu’il a vécues de près.

Une nuit traumatisante

L’homme était à Nice en vacances dans le sud de la France. Il a raconté cette nuit horrible dans une interview au Spiegel. Il voulait ‘vivre pour la première fois’ la fête du 14 juillet de près c’est pour cela qu’il s’était rendu à Nice. C’est lui qui a filmé depuis le balcon de son hôtel la vidéo sur laquelle on voit Franck le ‘héros au scooter’ tenté de stopper le camion sur la promenade des Anglais.

Les clichés de la discorde

Vendredi soir dernier, le journaliste a posté sur son compte Twitter quelques photos de l’intervention policière après l’attaque du forcené de Munich. La fusillade a fait 9 morts et 27 blessés. “Je suis devant le centre commercial” a-t-il écrit, accompagné d’un cliché des forces de l’ordre s’apprêtant à donner l’assaut.

Ces publications ont suscité l’émoi sur le réseau social. Les internautes l’ont accusé d’avoir dévoilé des informations pouvant mettre en danger les personnes à l’intérieur du centre commercial. Il a alors précisé que les clichés avaient été pris “30 minutes avant leur publication”. Face à la polémique naissante, il a effacé les photos choc avant de laisser un message d’excuses sur le réseau social. “J’ai fait une erreur aujourd’hui. Je n’arrivais pas à croire que je me retrouvais à nouveau dans une telle situation. Les images sont désormais supprimées.”

m6info

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici