Le juriste Mohamed Camara : « Un impressionnant dispositif de sécurité à mes trousses »

0
258

Mohamed-Camara2Guinée-Conakry : L’universitaire Mohamed Camara, fonctionnaire au ministère des Affaires Etrangères, est actuellement harcelé par des éléments de la gendarmerie nationale qui ont « encerclé » son véhicule de service pendant qu’il est au service de la Nation sans jamais lui notifier les raisons.

Au moment où nous mettons en ligne cette dépêche, le véhicule de Mohamed Camara se dirige vers son domicile, avec un impressionnant cortège de journalistes.

« Oui, j’ai eu un impressionnant dispositif de sécurité à mes trousses. Vos collègues de la presse l’ont constaté » affirme au téléphone le juriste, très présent dans les médias locaux et étrangers sur des sujets de Droit en Guinée.

« Je cherchais à entrer dans le véhicule, puisque j’avais oublié quelques choses. Mon véhicule a été encerclé et des éléments -de la gendarmerie- m’indexaient. Ils sont tous des gendarmes » poursuit-il.

Le département des Affaires Etrangères ce vendredi a été encerclé par ces éléments de la gendarmerie, postés partout.

Sur les raisons de leur présence, la réponse de la victime de ce qui pourrait s’apparenter à un harcèlement, peuvent laisser pantois.

« Rien ne m’a été signifié jusqu’en ce moment » répond Mohamed Camara.

Mohamed Camara, ces dernières heures, a rappelé la vice de procédure dans la convocation et la détention en garde à vue du député Ousmane Gaoual Diallo. Même si, de manière très claire, il a fermement condamé les propos du député de l’UFDG.

« Immunité parlementaire n’est pas synonyme à l’impunité parlementaire » répète-t-il à toute occasion.

L’opinion a du mal à comprendre les raisons profondes de cette action qui vise, à n’en pas douter, à faire taire cet intellectuel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici