Cellou Dalein sur Sabari Fm : « Il faut un programme de gestion des ordures »

0
263
Le chef de file de l'opposition ce matin
Le chef de file de l’opposition ce matin

Guinée-Conakry : Invité ce matin sur les ondes de la radio Sabari Fm, le chef de file de l’opposition s’est évertué, durant 30 minutes à répondre aux questions liées à la gestion des ordures à Conakry et dans les grandes villes du pays. 

« Il faut avoir un programme de gestion des ordures urbaines, dans toutes les grandes villes urbaines, ce n’est pas Conakry seulement. Il faut mettre en place des structures que l’Etat soutient, qui implique le secteur privé là où il sait mieux  faire et demander l’aide des partenaires qui sont disposés » affirme Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG chez nos confrères ce lundi matin.

 

« Il faut une organisation moderne, créer un partenariat public privé. Il faut des structures pérennes dont la gestion va obéir aux règles de l’art » poursuit-il, notant que l’apport de son épouse, Halimatou Dalein Diallo, n’est que « symbolique ».

La gestion de ce secteur qui inquiète aujourd’hui jusqu’au sommet de l’Etat, exige également une bonne gouvernance, croit dur comme fer l’opposant. Rendre Conakry et environs propres recommande d’énormes moyens financiers que seul l’Etat ne dispose.

« Il faut une gouvernance, je ne dirais pas vertueuse, mais une bonne gouvernance parce que le critère d’octroi de l’aide publique au développement, c’est la qualité de la gouvernance. Lorsqu’il y a la corruption, le gaspillage des ressources, un Etat laxiste, sans rigueur, vous avez des difficultés à mobiliser de l’aide » fait-il le parallèle avec le gouvernement dirigé par Mamady Youla.

« Les bailleurs ont été indulgents avec la Guinée parce qu’elle a été suffisamment éprouvée » par l’épidémie Ebola, dit-il. Le pays devrait en profiter pour soumettre de projets viables qui puissent aider le populo.

« La mauvaise gestion n’a pas été sanctionnée parcequ’on a dit que c’est la population qui allait en pâtir » tire-t-il.

Mais hélàs, le président de l’UFDG tacle « la faible absorption des fonds de l’administration guinéenne parcequ’on ne remplit pas les conditions » .

Conakry, jadis appellée « la perle de l’Afrique de l’ouest », croule sous le poids de montagnes de déchets de tous ordres, depuis plusieurs mois.

La stratégie employée par le Gouverneur de Conakry laisse à désirer. Une équipe gouvernementale s’est rendue il y a quelques semaines au Maroc pour prendre contact avec une société spécIalisée, qui rend propre le royaume chérifien.

De cette visite jusqu’aujourd’hui, rien n’est encore décidée, du moins officiellement.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici