TPI Dixinn : la presse y est indésirable…Un reporter « bastonné »

0
208
Valek
Un reporter « bastonné » par les forces de l’ordre

Guinée-Conakry : Le procès du député de l’opposition, Ousmane Gaoual  a repris ce jeudi 11 aout 2016 au TPI de Dixinn sans maints journalistes, bloqués à l’entrée de ce temple judiciaire, constate un reporter de GuinéeTime.

 

La salle d’audience a été bloquée aux médias. Les agents de la sécurité ne laissent aucun journaliste accéder à l’audience. La consigne, disent-ils, laissée par le président audiencier afin que le procès se tienne dans « les normes ».

Mais cela n’a pas été du goût du procureur du Tribunal de Dixinn. Lequel est sorti de la salle pour demander aux éléments de la police et de la gendarmerie de libérer le passage pour les correspondants des médias.

« Ils m’ont agressé, bastonné, des policiers et gendarmes ».

Le procureur a dit de laisser les journalistes rentrer. « Mais les agents le faisaient par affinité. Alors je leur ai dit que c’est pas normal. Un d’entre eux a répliqué que moi je ne vais plus rentrer et m’a poussé », raconte Mohamed Valek Touré, un reporter d’Espace Tv. « Ils se sont tous jetés sur moi et m’ont roué de coups. j’étais presque mis à nu », confie le jeune journaliste qui dit être « trempé jusqu’aux os ».

Ce qui prouve à suffisance que les relations entre forces de l’ordre et hommes de médias sont exécrables en Guinée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici