Guinée : Premier forum en faveur de la Consolidation de la paix

0
335

GoureissyGuinée-Conakry : Pour commémorer la journée internationale de paix, La Convention des Acteurs Non-Etatiques (CANEG) de Dr Sékou Gouressi Condé a organisée ce mercredi, 12 septembre 2016, son premier forum national pour le dialogue et consolidation de la paix en Guinée.

Dans son discours, le président de la CANEG, Dr Gouressi Condé a affirmé que   sa structure a suivi l’évolution des dialogues successifs en Guinée et tiré toutes les leçons des conditions qui ont présidé aux malheureux dénouements portant sur des pertes en vies humaines, des dégâts collatéraux économiques très grave.

«Il était important qu’en cette journée du 21 septembre que les organisations de la société civile démontrent encore une fois, tout l’intérêt qu’elles accordent au dialogue pas en tant que élément fondamental du dialogue national, mais en tant que élément prioritaire » dit-t-il.

Selon  Dr Gouressi Condé , c’est le dialogue politique qui va entrainer le dialogue social, le dialogue culturel. Le dialogue ne doit pas être confisqué, dit-il, au plan électoral, le dialogue rassure, le dialogue permet de connaitre comment  les autres se portent, qu’est ce qu’ils ont envie de dire, pourquoi ils adoptent telle ou telle position.

«Nous, société civile, nous voulons rassurer les acteurs politiques, de notre soutient, de notre accompagnement, mais aussi de notre surveillance et de notre vigilance par rapport à l’application des accords qu’ils vont passer entre eux» a fait savoir le président de la CANEG.

Parlant du forum, l’ancien ministre a  indiqué que ce forum est un préalable à une série d’autres foras sur le renforcement du dialogue en Guinée. Il estime que ledit forum permettra de créer une synergie de la société civile sur la question du dialogue et de la consolidation de la paix.

«Des séances répétitives de discussions et d’échange entre les organisations de la société civile, ensuite des groupes de la société civile rencontrerons les institutions, les responsables représentant de la mouvance et de l’opposition pour leurs poser la question de savoir ce qu’ils attendent de la société civile et pour leur dire ce que nous aussi nous attendons d’eux» a-t-il expliqué.

A son tour, le représentant de gouvernement a cette rencontre, le ministre de l’unité nationale et de la citoyenneté, M. Kalifa Gassama Diaby a fait savoir l’importance capitale de la paix : « Je crois qu’il est extrêmement important que le peuple de Guinée fasse de la problématique de la paix un souci permanent… il faut que nous pussions institutionnellement, dans le fonctionnement de institutions, socialement dans les rapports sociaux, économiquement dans la redistribution des biens publiques et des richesses de la nation pour faire en sorte que ce pays pusse crée une société qui a des conditions et des facteurs de paix. »

En outre , Gassama Diaby, soutient que pour construire la paix il faut lutter contre la pauvreté, contre la misère, contre la fin, la discrimination, contre les injustices, contre l’exploitation abusive des ressources humaine, la société civile est une compassant importante dans cette bataille.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici