Guinée : la première Dame Djènè Condé nommée « Ambassadrice de la nutrition »

0
255

 

Ce mercredi 21 septembre 2016, s’est tenue dans un réceptif hôtelier de la place la clôture de la semaine mondiale de l’allaitement maternelle. Elle a pour thème : ‘’l’allaitement et le développement durable’’.

Selon le résultat d’une enquête sur l’allaitement dans la région de la Basse Guinée, 98% des femmes allaitent dès la naissance leurs enfants, 21%  des enfants tètent jusqu’à 6 mois. Selon la même enquête, l’avantage de l’allaitement est la protection contre les infections, la réduction du cancer de sein chez les femmes, le meilleur développement de l’esprit de l’enfant.

Dans son intervention, la première Dame de la république Hadja Djènè Kaba Condé, n’a pas caché sa joie aux professionnels de la nutrition, aux  partenaires nationaux  et internationaux, et particulièrement à l’UNICEF,  qui l’ont a nommée comme ambassadrice de la nutrition  en Guinée.

C’est  un grand honneur de recevoir cette mission qui m’a nommée comme ambassadrice de la nutrition en Guinée. Je suis personnellement touchée et émue par la confiance que vous avez placé en ma modeste personne pour porter haut le flambeau de ma Nation. Je mesure en même temps l’ampleur de la charge que vous me confiez. La tâche d’ambassadrice de la nutrition que vous m’avez confiée et que j’ai acceptée, m’engage à mener des actions de plaidoyer, je sollicite l’engagement de nos décideurs de fédérer des énergies de tous ces secteurs, afin de combattre ce fléau. Je m’engage à partir d’aujourd’hui  sur la mission de plaidoyer sur la nutrition dans tous les coins et recoins de la Guinée ».

Parlant sur la question  de la mal nutrition, Hadja  Djènè Kaba, ambassadrice soutient que  plus de 500 mille enfants souffrent de mal nutrition. La quasi totalité des femmes en Guinée souffrent d’une forme ou d’une autre de mal nutrition au cours de leur vie. Je comprends mieux aujourd’hui que pour réduire la mal nutrition en Guinée, nous devons agir sur ces  causes. Ceci nécessite à un engagement au plus large que celle des professionnels en nutrition, elle nécessite l’implication des secteurs clés du gouvernement, des partenaires du développement et la société civile ».

De son coté Séraphine Wakana, coordinatrice du système des Nations Unies, a rappelé que depuis 1992, le monde célèbre la semaine mondiale de l’allaitement et chaque année, elle est fêtée par plus de 177 pays dont la Guinée. Selon elle, pour l’OMS, l’allaitement maternel est le meilleur moyen d’offrir au nouveau né un nutriment dont il a besoin pour leur croissance harmonieuse.

«L’OMS recommande l’allaitement exclusive   du nourrisson jusqu’à ses 6 mois  et après 6 mois, son association de l’alimentation complémentaire adaptée possède des éléments nutritionnels très supérieurs à toutes sortes d’alimentation pour les nourrissions. »

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici