A travers son micro, Kadi combat l’excision en Guinée

0
401
Kadiatou Touré combat l'excision à travers le micro
Kadiatou Touré combat l’excision à travers le micro

Guinée-Conakry : La pratique de l’excision a encore la vie dure en Guinée où elle continue à endeuiller certaines familles. La vingtaine révolue, Kadiatou Touré, une jeune journaliste, se joint à la lutte contre cete pratique rétrograde. Ses armes? Le micro et sa caméra.

« ‘’ Kolian Toly : l’excision à l’épreuve du temps’’, est le titre du film documentaire qu’elle a réalisé grâce au soutien financier de l’Ambassade des Etats-Unis en Guinée a qui cru au bien fondé de ce projet. Ce produit vient d’être présenté à l’opinion à Conakry où membres de la société civile, partenaires techniques et financiers, familles et journalistes ont convergé vers la Maison de la Presse de Coléah.

Ce film documentaire  a été réalisé dans un petit village appelé Kolian Toly, de la sous préfecture de Nongoa, préfecture de Guéckedou, à 30 Km du chef lieu de la préfecture.

Ce film a été réalisé à un moment où la Guinée occupe presque la tête du peloton des pays où la pratique prend de l’ampleur. Selon le dernier rapport de l’Enquête Démographique et de la Santé (EDS 2012), alors que la pratique a tendance à diminuer sur le plan international, 97 % des filles et des femmes âgées de 15 à 49 ans ont subi l’excision en Guinée. Ces filles et femmes guinéennes ont vécu ou vivent toujours les conséquences de cette pratique. C’est pourquoi consciente de cet état de fait, en tant que journaliste, j’ai décidé de contribuer à la promotion de l’abandon l’excision à travers mon micro » affirme Kadiatou Touré à l’assistance.

 

 

Kadi en compagnie des invités dont l'Ambassadeur des Etats-Unis en Guinée
Kadi en compagnie des invités dont l’Ambassadeur des Etats-Unis en Guinée

En Avril 2016, Kadiatou Touré, en compagnie d’une équipe de journalistes, s’est rendue dans ce petit village estimé à 600 habitants tire son nom d’une expression en langue locale : ko lian ni ? Qui signifie en Kissi «est-ce du miel çà ? » ? Devenu Kolian Toly par déformation au fil du temps.

 

« La projection de ce film intervient à un moment où, le gouvernement et ses partenaires mènent une lutte pour stopper l’excision » explique la réalisatrice de film documentaire.

Durant une quinzaine de minutes, ce film montre les facettes de la pratique de l’excision au pays Kissi ainsi que de riches et pertinents témoignages d’exciseuses, d’excisées, de familles victimes de la pratique, de médecins,  de cadres de la police, de magistrats etc…

« Je suis persuadée, qu’au sortir de cette salle, certaines sensibilités seront touchées car, ce film documentaire montre certains aspects de la pratique encore méconnus » espère Kadi.

Le film sera diffusé dans certains  médias audiovisuels à Conakry et dans les radios de proximité de l’intérieur du pays pour avoir beaucoup plus d’audience.

Une projection est également prévue à Kolian Toly, localité dans laquelle le film a été réalisé. La version anglaise du film sera bientôt disponible afin que les décideurs au plus haut niveau soient davantage sensibilisés sur le phénomène.

 

« Cette démarche est un autre moyen de sensibilisation pour l’abandon des mutilations génitales féminines en Guinée » espère-t-elle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici