Positionnement politique : le PEDN et l’UFR moqués par Bouréma Condé…

0
204

KOUYATE - SYDIAL’Union des forces républicaines (UFR) a annoncé 24 heures plutôt son absence à la rencontre ayant regroupé ce jeudi 03 novembre, le comité de suivi issu de la cinquième session du dialogue politique inter-guinéen que, précisons-le, le parti de Sidya Touré d’ailleurs conteste les conclusions avec véhémence.

Et, comme la réponse du berger à la bergère, au terme de plus de deux heures d’horloge de débats à hui-clos ce jeudi dans la sale de conférence du ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation entre les parties prenantes au processus de dialogue, le président de séance a tenu à replacer les choses dans le contexte.

Ainsi, pour le ministre Bouréma Condé, l’UFR a été invité aux séances du dernier dialogue politique, en qualité de signataires de celui du 20 août 2015. Lequel est d’ailleurs le prolongement de celui-ci.

«Mais au cours du dialogue, l’UFR n’était ni opposition ni mouvance’’, rappelle le ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation. Avant d’ajouter qu’au cours des débats, le parti de l’espoir pour le développement national (Pedn) de Lansana Kouyaté était également tantôt de l’opposition à laquelle il ne manquait de se désolidariser quand cela lui chantait.

«Pour le moment en Guinée, les camps politiques ce sont : mouvance et opposition’’ tranche-t-il, comme pour ‘’débouter’’ l’UFR et le Pedn de leur appartenance à la mouvance centriste.

Nabilaye

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici