Editorial: Damantang, le Monsieur Com’ du gouvernement Alpha…

0
303
Albert Damantang, porte-parole du gouvernement
Albert Damantang, porte-parole du gouvernement

« Rendons à Damantang ce qui est à Damantang ». Le Porte-parole du gouvernement, Damantang Albert Camara est, de l’avis de beaucoup, le Monsieur Com’ du gouvernement Alpha Condé.

A son arrivée aux affaires au lendemain de l’élection d’Alpha Condé aux commandes du pays en 2010, Damantang Albert Camara a été nommé ministre en charge de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, puis porte-parole du gouvernement. Depuis, personne n’a pu déboulonner le jeune ministre du très stratégique et sensible poste de porte-parole du gouvernement. La raison est peut-être à chercher dans le savoir-faire, et l’innovation qu’il a imprimée au plan de communication du gouvernement.

Ce plan de Com’ est à un niveau tout simplement appréciable. Pour y arriver, Damantang a dû commencer par mettre en place, une équipe jeune, dynamique en phase avec les outils technologiques d’information et de communication. Aujourd’hui, cette équipe a diversifié, simplifié, bref révolutionné les supports de communication qui sont à même d’atteindre le maximum de cibles. Qu’il s’agisse des réseaux sociaux (facebook, twitter, etc..), qu’il s’agit de liste de diffusion d’informations (textes, photos, vidéo …) en direction des journalistes notamment, tout est tenté pour communiquer sur la moindre action du gouvernement et souvent en temps réel.

L’annonce et la publication instantanées des derniers résultats des examens scolaires et divers concours d’entrée à la fonction publique, en sont une illustration éloquente de l’avancée de la communication du gouvernement. Certes, il y a encore des efforts à faire en la matière. Car, il faudra en outre réfléchir à une stratégie de communication de manière à porter la parole du gouvernement au sein des couches non scolarisées, qui ne parlent ni ne comprennent la langue officielle de leur Guinée, le français. L’éternelle mission « KIBARO » peut encore servir, mais a besoin d’une meilleure structuration en adéquation avec les technologies de l’information et de la communication.

En attendant, une chose est certaine, la machine de Com’ de Damantang fonctionne si bien qu’elle est en passe de faire oublier le bureau de presse de la présidence de la République qui, depuis peu, se signale par intermittence. Que dire du ministère de la communication vraisemblablement en panne d’idées, d’innovation en matière de stratégie de communication du gouvernement.

Pour l’heure, la cellule de Com’ du gouvernement fait le boulot…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici