Guinée : Cellou Dalein n’a plus « confiance »?

0
408
Leur histoire d'amour semble prendre fin
Leur histoire d’amour semble prendre fin

Conakry, Guinée : Il y a juste quelques semaines que le leader de l’UFDG a demandé à ses militants de « faire confiance au Président de la République », Pr Alpha Condé. Aujourd’hui, tout porte à croire que l’idylle prend fin.

Le président de l’UFDG semble sonner l’épilogue de cette histoire d’amour qui n’aura duré que quelques semaines. Cellou Dalein Diallo s’est montré très en colère, ces dernières heures, contre la gouvernance Condé. Ce, dans un dossier d’emprisonnement des militants qui viennent de rejoindre son cortège. Ceux-ci sont issus d’une zone jusque là réputée « bastion » du RPG Arc-en-ciel, la « Cass Madina » ou le marché des pièces détachées ».

« Ils ont été arrêtés, emprisonnés pour avoir exprimé, pour avoir exercé un droit reconnu par la constitution et les lois de la République. Cette attitude des autorités parce que ça ne peut être que de leur fait m’inquiète dans un contexte marqué par une volonté affirmée de toutes les parties d’aller à la décrispation, d’aller vers le respect des lois, d’aller vers le respect du droit des citoyens. C’est à ce moment là que les extrémistes du pouvoir décident de venir procéder à des arrestations de citoyens libres, simplement parce qu’ils ont voulu adhérer à l’ufdg ou parce qu’ils ont adheré à l’ufdg. Vous voyez que notre combat est loin d’atteindre ses objectifs parce que tant que ces pratiques subsistent dans notre pays, on ne peut pas s’entendre. Tant qu’il n’ya pas la justice, le respect du droit des citoyens et leur liberté fondamentale, on ne peut pas parler de paix et l’ufdg ne se laissera pas faire, les citoyens aussi » explique samedi dernier, le Natif de Dalein, Labé.

Le 1er Octobre dernier, lorsque l’ancien premier ministre demandait à sa base de « faire confiance au Président de la République », il a pris lui-même les devants.

« Ils vont me taxer de fou ou de naîf » s’était-il empressé d’ ajouter. Puis, « jusqu’à preuve du contraire », ou encore « restons mobilisés ».

Ces expressions qui ont sonné comme une forme de prudence pour ne paraitre « convaincu » des « engagements pris » par le Président de la République, himself.

Samedi, tous les pots sont cassés. Le « Haut partenaire », comme disent les critiques à son encontre, revient aux fondamentaux.

« L’ufdg condamne avec la dernière énergie ces pratiques d’un autre âge et ne manquera pas de prendre les dispositions pour réagir comme il faut contre cet abus de pouvoir » menace Cellou Dalein Diallo qui a défoncé le même week-end les portes de Kaloum. Rideau.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici