Energie : les experts de la Cedeao en conclave à Conakry

0
462
Une vue du présidium Crédit : Ramatolaye.com
Une vue du présidium
Crédit : Ramatolaye.com

Conakry,Guinée : La réunion des experts et ministres en charge de l’Energie de la CEDEAO a débuté ce mardi 6 décembre 2016, dans un réceptif hôtelier  de la place avec comme objectif, échanger sur l’évolution du secteur de l’Energie dans l’espace de ladite organisation.

Les ministres en charge de l’Energie des Etats de l’Afrique de l’ouest se réunissent le 8 décembre 2016 à Conakry, en République de Guinée, en vue d’échanger sur le développement du secteur de l’énergie dans l’espace CEDEAO, particulièrement sur l’accès aux services énergétiques, la régulation du secteur de l’électricité, le développement des énergies renouvelables et projets prioritaires de production et de transport d’énergie électrique.

Précédé du 6 au 7 décembre par une réunion d’experts, la rencontre ministérielle sera également pour eux, l’occasion d’adopter les documents de politiques et les stratégies élaborées par la CEDEAO, mais aussi de discuter du renforcement de la collaboration existante pour le développement d’autres programmes et projets régionaux d’énergie

En dépit de l’immensité de ses ressources énergétiques, notamment le pétrole, le gaz, l’uranium, l’hydroélectricité etc. l’espace CEDEAO reste confronté à des défis importantw pour satisfaire les besoins énergétiques des populations.

En effet la région reste caractérisée par un faible taux d’accès à l’électricité qui se situe à environ 30%, avec seulement 8% en milieu rural et ce sont à ce jour près de 175 millions de personnes qui sont ainsi privés d’électricité.

Les ressources énergétiques sont inégalement reparties dans la région et dans l’ensemble sous exploitées avec une forte utilisation de la biomasse qui constitue à elle seule, près de 80% de la consommation énergétique totale. d

Dans son discours d’ouverture,  le commissaire énergie et mines de la CEDEAO Dr Morlaye Bangoura a déclaré que l’accès à l’énergie des populations est aujourd’hui une priorité  mondiale tant l’énergie est catalyseur de croissance, de développement économique et social et de lutte contre la pauvreté. Et que cette réunion offre l’opportunité d’échanger en tant qu’acteurs nationaux et socle de l’intégration énergétique régionale, sur le développement du marché de l’énergie dans notre région et de  recueillir vos recommandations

Quand au  chef de cabinet du ministère de l’Energies  et de l’Hydraulique, M Doumbouyah M’bagda, exige qu’au terme de  2 jours de travaux,  des recommandations pertinentes seront faites,  fondées sur le sens des responsabilité qui engage nos divers Etats ; surtout que ces recommandations soient applicables par tous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici