Bénin : La présidente de la HAC, Martine Condé honorée

0
337

martine-honoreeEn marge des travaux de la 8ème Conférence du Réseau des Instances Africaines de Régulation de la Communication (RIARC), tenus du 6 au 8 décembre 2016 dans la Capitale Béninoise, la Présidente de la Haute Autorité de la Communication (HAC), Mme Martine Condé a eu l’insigne honneur d’être décorée Commandeur de l’ordre national du mérite du Bénin.

C’est au cours d’un dîner gala organisé dans la salle polyvalente du Palais des Congrès de Cotonou, que cette distinction ordonnée par le décret de M. le Président de la République, Chef du Gouvernement du Bénin, Son Excellence M. Patrice A. Talona été décernée à Mme Martine Condé par le Vice-Chancelier de l’Ordre National du Mérite du Bénin. Une distinction qui sonne comme une récompense au dévouement de cette défenseure de la liberté d’expression dans l’émergence du RIARC.

A chaud, la Présidente de la HAC s’est dit très touchée par cette distinction, qu’elle dédie d’ailleurs à M. le Président de la République, avant de promettre à redoubler d’efforts pour la cause des Instances Africaines de Régulation de la Communication.

Les travaux de la 8ème Conférence des instances africaines de régulation de la communication (CIRCAF) se sont tenus dans la capitale béninoise, Cotonou, les 6 et 7 décembre dernier, conformément aux dispositions de l’article 8.2 de la Convention portant sa création. En effet, selon cette disposition, les présidents des instances membres se réunissent tous les deux ans en un creuset dénommé CIRCAF, encore appelée la Conférence des Présidents. Axée sur le thème «Régulation des supports de diffusion numérique et des médias en ligne : défis et opportunités »,la réunion a connu la participation de dix-neuf délégations.

Le séminaire thématique a démarré avec au programme une communication introductive et quatre thèmes à développer en session, suivis du partage d’expériences. Le Conseiller Pascal Zantou de la HAAC du Bénin a dirigé les travaux.

Des thèmes aussi intéressants que novateurs tels que : le rôle des régulateurs africains face à l’avènement de numérique ; Comment l’expérience de la régulation audiovisuelle classique peut-elle constituer une source d’inspiration pour la régulation numérique à l’ère de la convergence des médias ; Supports de diffusion numérique et médias en ligne : quelle régulation pour la promotion des droits des femmes et de la culture des droits de l’Homme en général dans les médias, dans un contexte marqué par les conflits et de la montée de l’extrémisme ; Supports de diffusion numérique et médias en ligne : quelle synergie d’actions entre régulateurs de contenu et régulateurs de contenant ont fait l’objet de beaucoup de discussions.

La présidente de la Haute Autorité de la Communication, Mme Martine Condé, a eu l’honneur de présider la séance du premier thème, dont le présentateur était M. Matar Sall, membre du Conseil national de régulation (CNRA) du Sénégal.

En terme de contribution après l’exposé de M. Sall, la présidente de la HAC-Guinée a mis un important accent sur le renforcement des moyens financiers et des prérogatives des instances de régulation, de même que le développement des capacités et  les compétences nouvelles pour la régulation des nouveaux médias. Elle mettra également l’opportunité à profit pour appeler à une grande visibilité des instances de régulation et un renforcement des réseaux de réflexion et d’échanges d’expériences comme le RIARC.

YAMOUSSA TOURE
ENVOYE SPECIAL

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici