Electricité : un contrat de fourniture d’électricité adopté par le parlement!

0
315
Le président de l’Assemblée nationale

Les députés de l’Assemblée nationale ont adopté à l’unanimité mercredi 04 janvier un contrat de fourniture d’électricité conclu le 08 octobre 2015 par le gouvernement guinéen, à travers le Ministère de l’Energie et de l’Hydraulique, avec la compagnie Endeavor Energy Power Holdings II Limited pour une période de 66 mois dont 6 mois de déclassement.

La capacité de la centrale thermique est de 50MW et est destinée à Conakry, la capitale.

La date limite de son démarrage est prévue en novembre 2018 si la date de transfert du site et celle d’entrée en vigueur interviennent avant le 30 mars 2017, selon l’Honorable Demba Fadiga, le rapporteur de la commission Aménagement du Territoire, Energie et transport. Cette commission même à laquelle l’examen dudit contrat a été soumis.
Et c’est un euphémisme de dire que cette centrale vient à point nommé. Puisqu’en cette période d’étiage, (saison sèche) le barrage hydroélectrique de Kaléta qui aura été lancé sur les chapeaux de roue ne produit que 100MW contre 240 en saison hivernale. Sa capacité maximale. Les autres barrages que sont les Grandes chutes, Banéa et Donkéa, nécessitant une remise à niveau à cause de la vétusté de leurs installations.

Pource  faire donc, à ce déficit, le gouvernement envisage de poursuivre les travaux de réhabilitation du réseau et des groupes  thermiques de Kaloum sur financement de la Banque Islamique de Développement (BID). Ce qui pourrait lui permettre de récupérer 32MW à l’achèvement du projet en fin 2017.

Selon l’honorable Demba Fadiga, dans le même registre, le gouvernement est en discussion avec la société K-Energy, titulaire d’un contrat de fourniture d’électricité, pour la relance de ses groupes sur des bases beaucoup plus appropriés.

A noter que le présent contrat a été conclu dans le cadre d’une variante BOO de la Loi L/97/012/AN autorisant le financement, la construction, l’exploitation, l’entretien et le transfert d’infrastructures de développement par le secteur privé, communément appelé BOT votée par l’Assemblée nationale.

La société Endeavor envisage d’investir pour la construction d’une centrale solaire de 50MW et la réalisation du grand Kinkon à Pita. Elle aurait déjà une expérience simillaire au Nevada (Etats-Unis) où elle aurait réalisé une centrale de 50MW.

Contrairement aux autres contrats conclus avec AGRECO et K-Ebergy, le présent contrat offre un prix raisonnable de 0,10 dollars US/KWh avec une consommation minimale de mazout fourni par la Guinée. Du moins à en croire le rapporteur qui ajoute, à titre de comparaison, que le coût facturé par AGRECO est de 0, 27 USD/KWh sans le carburant. Alors que, en déduit-il, la société K-Energy facture 0, 30 USD/KWh y compris le carburant.

«En plus, l’investisseur prévoit des dispositions relatives à la protection de l’environnement en harmonie avec les conventions internationales et les lois nationales», renseigne le rapporteur El hadj Demba Fadiga.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici