Code électoral : après la mouvance, l’opposition aussi met de l’eau dans son « bissap »…

0
293
De gauche à droite Dalhein et Sylla, et Mouctar Diallo

Les opposants au régime de Conakry ont mis ce mardi 10 janvier en berne leur menace initiale de réinvestir la rue en vue des manifestations populaires.

Ceux-là même qui protestaient avec véhémence contre le projet d’amendement du code électoral, ont fini par capituler, suite bien sûr à la capitulation de leur vis-à-vis de la majorité au pouvoir à proposer un mode de scrutin dans la perspective des prochaines élections communales et communautaires.

La nouvelle donne chez l’opposition républicaine c’est une étude de l’opportunité de retourner dans le processus électoral via des concertations.

«Il se trouve que cette situation semble pour le moment réglée puisque la mouvance présidentielle a officiellement annoncé qu’elle retire ce amendement conflictuel. Donc, nous sommes aujourd’hui dans une situation qui revient plus ou moins à la normalité sauf qu’entre temps nous avons perdu du temps pour adopter le Code Electoral (…) Nous allons réfléchir et examiner l’éventualité de revenir dans les travaux du comité de suivi », a annoncé le porte-parole de l’opposition Aboubacar Sylla ce mardi lors d’une conférence de presse.

Nabilaye

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici