Guinée: des syndicats « politiques » en colère contre Alpha courtisent Cellou…

0
300
Photo: ufdg

Remontés contre la gouvernance d’Alpha Condé, l’unité d’actions syndicales composée de Yamoussa Touré et Cie étaient Chez Cellou lundi 16 janvier, selon le site officiel de l’Ufdg.
Ces responsables syndicaux (Kandé Sankhon de l’UGTG, Yamoussa Touré et Biro Barry de la COSATREG, Mamadou Saliou de l’ONSLG) étaient, selon la Com’ du parti, venus partager avec le leader de l’opposition sur des préoccupations sociales et économiques du moment.

« Visiblement très remontés contre la gouvernance actuelle pour son immixtion dans les problèmes syndicaux, la cherté de la vie, le refus de baisser le prix du carburant, les problèmes liés à la grille salariale, les détournements de fonds, le non respect des engagements et d’autres griefs, à l’infini… »

Ces visiteurs, si l’on en croit à l’UFDG, ont demandé la mise en place d’un cadre de concertation entre syndicats et opposition, pour sans nul doute, une synergie d’action contre le régime d’Alpha Condé.

« Pour eux, en raison de l’entêtement caractéristique de l’actuelle gouvernance, il est important que tous ceux qui luttent pour la défense du droit et l’amélioration des conditions de vie des citoyens se retrouvent pour agir ensemble. » Peut-on lire dans le compte rendu de la cellule de com’ publié dans le site officiel du parti.

En réponse, Cellou Dalhein Diallo aurait naturellement « remercié ladite délégation syndicale et a rassuré que le combat que mène l’UFDG et l’opposition guinéenne ne vise rien d’autre que l’instauration de l’État de droit, la consolidation de la démocratie et l’amélioration des conditions de vie des citoyens. Toute entité fut-elle politique ou sociale qui se fixe le même objectif ne peut que bénéficier, à priori, de soutien total, celui de son parti et de toute l’opposition. Le président de l’UFDG a rappelé, comme il le disait à l’occasion de la dernière Assemblée Générale de son parti, de son mépris pour la conquête ou la conservation du pouvoir par la pratique du mensonge, de la délation et de la tromperie.
Il n’a pas manqué aussi d’attirer l’attention de ses visiteurs que Mr Alpha Condé et sa gouvernance ne respectent que ce qui les arrange. Ils ne connaissent que leurs intérêts et ne se plient qu’aux rapports de forces… »

Mais en faisant front commun avec des opposants politiques, ces responsables syndicaux ne politisent-ils pas leur combat pourtant éminemment social… Il est certes vrai que les actions des partis politiques et des syndicats concourent à l’amélioration des conditions de vie des populations, mais leurs chemins pour y arriver sont différents.  Les partis politiques – c’est su de tous- ont vocation de conquérir le pouvoir politique par les moyens légaux. Et les syndicats ont eux, vocation de revendiquer par les moyens tout aussi légaux- notamment le droit de grève- pour l’amélioration des conditions de vie et de travail travailleurs syndiqués. En tous les cas, leur base, si base il y a, appréciera la présente démarche de Yamoussa Touré et Cie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici