Code électoral : ‘’Ils ont voulu piéger Cellou Dalein Diallo’’, selon Makanéra Kaké

0
276

Guinée- Conakry/ Le retrait spontané de la proposition de mixage d’élections à venir par la majorité au pouvoir lors de l’amendement du projet de code électoral à l’Assemblée nationale en début du mois dernier, ne semble point émouvoir Alhousseine Makanera Kaké Kaké.

A peine si le leader de Front national pour le développement (FND) ne fait pas dans l’ironie.

‘’C’était tout simplement une manipulation au niveau de la Présidence de la République qui voulait revenir sur les accords que nous avons signés’’, a dégainé d’entrée l’ancien ministre de la communication dans un entretien téléphonique ce mercredi 18 janvier.

Et d’étayer : « Et pour cela, ils ont voulu piéger le chef de file de l’opposition. C’est-à-dire vouloir dire, l’amendement que nous voulons introduire, c’est en faveur des grands partis politiques. Donc, si nous réussissons ça, tous les petits partis qui vous embêtent sur le terrain vont disparaître. Alors qu’au fond, c’était simplement une attitude de pouvoir diviser pour régner ».
Le plan ? « Le plan, c’était juste pour opposer le chef de file de l’opposition au reste de l’opposition. Et quand il va rester seul, il sera maintenant facile de l’écraser », estime-t-il.
On peut donc dire que le chef de file a vite compris le topo?, a-t-on interrogé.

« Oui, il a compris que le topo était contre lui, la démocratie et la Guinée elle-même. Il a emprunté la meilleure voie, celle d’informer suffisamment la population du contenu du projet d’amendement. Et finalement, ils ont eu peur, et ont reculé », résume l’ancien membre du bureau politique national du RPG-AEC, au pouvoir.

Nabilaye

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici