Guinée : Marche des journalistes pour exiger la « Justice » sur la mort d’un confrère

0
272
La marche des journalistes ce matin

Conakry, Guinée – Plus de cent journalistes ont marché dans la matinée de ce lundi à Conakry pour exiger que « Justice soit faite » autour du dossier de l’assassinat du journaliste Mohamed Koula  Diallo, il y a une année.

 

Hommes et femmes de médias du pays ont battu le pavé, réclamant aux autorités guinéennes la lumière sur la mort par balle, le 5 février 2016, du journaliste de Guinée7.com, ausiège de l’UFDG, la principale force politique d’opposition au régime de Condé.

Du siège de la Haute autorité de la Communication à la Chancellerie, les journalistes ont tenu à se faire entendre. Devant les locaux du ministre guinéen de la Justice, Garde des Sceaux, Me Cheick Sako, une déclaration y été lue.

Lire aussi : « Ceux qui l’ont tué sont connus »

« (…)Les journalistes individuellement et à travers leurs différentes associations, se sont mobilisés pour dire haut et fort « Trop c’est trop » explique Mame Diallo Sylla.

La corporation de la presse guinéenne entend maintenir cette mobilisation et la pression.

« Des promesses ont été faites, des personnes interpellées mais les considérations politiques et les amalgames tendancieux que l’on perçoit par-ci-par-là nous obligent à garder la tête froide et à ne pas se laisser ni endormir, ni manipuler » poursuit cette déclaration.

Il y a juste quelques jours qu’une journaliste a été empêchée de faire son travail au CHU Ignace Deen. Le reporter tv de HADAFO Medias, Chérif Diallo, n’est pas retrouvé, il y a près de deux ans.

D’où le rappel par la presse guinéenne  de la Résolution 163 de l’ONU qui a proclamé le 2 novembre, Journée internationale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre les journalistes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici