L’argument de la vague de retrait des investissements étrangers de Chine est tendancieux

0
222

 

« S’agissant de la « vague de retrait des investissements étrangers de Chine », je pense que cet argument est tendancieux ». Telle a été la déclaration du ministre chinois du Commerce Gao Hucheng lors d’une conférence de presse tenue par le Bureau d’information du Conseil des affaires de l’Etat -le gouvernement chinois- le 21 février.

Selon le ministre, que ce soit en termes d’expérience internationale ou de la situation réelle en Chine, quand on parle des investissements d’un pays à l’étranger, ils varient dans les deux sens en fonction du niveau de développement économique et des changements de la structure industrielle. Ces dernières années, certaines industries se sont réorientées vers l’étranger, mais, dans le même temps, beaucoup d’industries haut de gamme se sont rassemblées sur le marché chinois. C’est le résultat du rôle décisif joué par le marché dans l’attribution des ressources.

Au sujet du phénomène de « chute des investissements étrangers en janvier » mentionné par le monde extérieur, Gao Hucheng estime qu’il est principalement dû à l’influence de facteurs comme les bases reçues et les vacances du Nouvel An chinois. Il estime que les données du seul mois de janvier « ne suffisent pas pour déterminer la tendance générale des investissements étrangers en Chine ». Il a expliqué que, l’année dernière, dans un contexte de baisse substantielle des investissements directs dans le monde, l’utilisation réelle par la Chine des investissements étrangers s’est montée à près de 126 milliards de Dollars US, ou 813,2 milliards de Yuans, soit une augmentation de 4,1%. Parmi eux, les investissements étrangers absorbés par l’industrie de la fabrication de produits pharmaceutiques ont augmenté de 55,8%, ceux absorbés par l’industrie des équipements médicaux de 95%, et ceux absorbés par le secteur des services de haute technologie ont augmenté de 86,1%.

Par ailleurs, Gao Hucheng a souligné qu’attirer les investissements étrangers est une partie importante de la politique nationale de base d’ouverture de la Chine. Il a dit que, en 2017, la Chine va redoubler d’efforts pour attirer les investissements étrangers et adopter une approche à trois volets pour cela. Le premier consiste à continuer à réduire les restrictions d’accès aux investissements étrangers et encourager davantage de capitaux étrangers à investir dans les régions du centre, de l’Ouest et du Nord-est de la Chine ; le deuxième consiste à faire des efforts pour promouvoir la facilitation des investissements, accélérer la duplication à l’échelle nationale des expériences et pratiques commerciales dans les zones franches, par exemple favoriser la séparation des licences, unifier les réglementations multiples ou introduire des talents de haut de gamme ; le troisième enfin consiste à faire des efforts pour créer un environnement d’affaires équitable, transparent et prévisible, à assurer l’application complète du traitement national aux entreprises à capitaux étrangers, afin de créer un environnement de concurrence équitable pour les entreprises étrangères.

« Je crois que, avec la poursuite du développement de l’économie chinoise, l’amélioration de l’économie de marché, la Chine restera la destination d’investissement la plus compétitive et la plus attractive dans le monde », a conclu Gao Hucheng.

Qiang Wei, journaliste au Quotidien du Peuple

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici