Les « Cercles Rouges », plan de protection écologique de la Chine

0
421

A la veille de l’ouverture des « Deux sessions » en Chine, le Ministère chinois de la protection de l’environnement a annoncé que, pour parvenir à la surveillance en temps réel des activités de développement et de construction au sein de la ligne rouge de protection écologique et des réserves naturelles.

la Chine va construire, à l’horizon 2020, un système de supervision intégré de la sécurité écologique caractérisé par un système d’observation du ciel et de la terre s’appuyant sur les Big Data et une intégration en ligne. Dans le même temps, une plate-forme expérimentale de surveillance globale de l’environnement écologique sera mise en service cette année en Chine, qui assurera la surveillance en temps réel des activités de développement et de construction au sein de la ligne rouge de protection écologique et des réserves naturelles.

À l’heure actuelle, la Chine a établi 2 740 réserves naturelles, d’une superficie totale de 1,42 millions de kilomètres carrés, soit 14,8% du territoire terrestre de la Chine, constituant pour l’essentiel un ensemble de réserves naturelles relativement complet en termes de types, d’une disposition de base raisonnable, et aux fonctions quasiment parfaites.

Cependant, la Chine fait toujours face à une situation grave dans le domaine de la protection écologique. À l’heure actuelle, un peu partout, les travaux de démarcation de la ligne rouge de protection écologique sont en plein essor, et ils sont directement liés à la sécurité écologique future de la Chine. Le 7 février, le gouvernement chinois a publié un « Ensemble d’avis sur la délimitation de la protection écologique et le respect de la ligne rouge », qui dispose clairement que, avant la fin de 2020, devront être achevés la délimitation et la mise en place de la ligne rouge de protection écologique nationale.

Le terme de « ligne rouge de protection écologique » désigne, dans les limites intérieures de l’espace écologique, les zones possédant des fonctions écologiques particulièrement importantes, et dont la protection doit être assurée de la manière la plus stricte. L’« Ensemble d’avis » exige la délimitation et le respect de la ligne rouge de protection écologique, afin de parvenir à la réalisation d’un espace écologique important placé sous le contrôle de la ligne rouge, qui permettra d’assurer que les fonctions écologiques ne seront pas réduites, que les zones elle-mêmes ne seront pas réduites, que la nature ne change pas, et a souligné qu’« après la délimitation de la ligne rouge de protection écologique, celle-ci ne pourra qu’augmenter, et ne sera jamais réduite ». L’essence même de la ligne rouge de protection écologique est la base de la sécurité environnementale, et dont le but est d’établir le système de protection écologique le plus strict qui soit.
Ces dernières années, Beijing n’a cessé de renforcer ses efforts de protection de l’environnement, et a protégé l’environnement aquatique dans le secteur du réservoir de Miyun, afin d’assurer la qualité de l’eau de la capitale. La photo montre un groupe de cygnes qui passent sur le réservoir de Miyun. (Photo He Yong, pour le Quotidien du Peuple).

En fait, dès l’an 2000, la Chine a déjà exploré la méthode de la ligne rouge de protection écologique dans certains comtés désignés, accumulant une certaine expérience au fil des ans. Selon des statistiques incomplètes, la Chine procède actuellement au moins dans le Guizhou, le Sichuan, le Shaanxi et 13 autres provinces, municipalités et régions autonomes à la délimitation ou à la délimitation préliminaire du champ d’application de la ligne rouge de protection écologique, et dans ces diverses provinces, les zones couvertes par la ligne rouge dépassent parfois 30% de la superficie des terres de la province, de même que des mesures de gestion appropriées ont été introduites.

Gao Jixi, directeur de l’Institut des sciences de l’environnement de Nanjing du Ministère chinois de la protection de l’environnement, et directeur de l’Équipe technique de délimitation de la ligne rouge de protection écologique nationale, a souligné que la délimitation de la ligne rouge de protection écologique utilise des données comme des images de haute précision, l’utilisation des terres, afin de déterminer cette ligne de façon claire et concrète, et que c’est seulement quand ces limites seront concrétisées, que les contrôles et le système le seront aussi.

Bai Yang , journaliste au Quotidien du Peuple

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici