La lutte contre la corruption au cœur des deux sessions

0
241

 

La répression de la corruption, la sécurité sociale, les réformes des soins médicaux, l’emploi et le revenu des résidents, ainsi que l’égalité d’accès à l’éducation figurent parmi les principaux thèmes des sessions annuelles -les «Deux sessions»- de l’APN et de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CPPC), a révélé un sondage mené par Le Quotidien du Peuple en ligne, Xinhua, et d’autres sites d’information.

Le parti a pri les campagnes anti-corruption depuis le XVIIIe Congrès national fin 2012. Après des années d’efforts, la propagation de ce fléau a été effectivement contenue et de bons résultats ont été obtenus.

Les données montrent que depuis 2012, 240 fonctionnaires au niveau central ont fait l’objet d’enquêtes, dont 223 ont été sanctionnés, et les dossiers de 150 autres transférés aux autorités judiciaires. Un total de 57 000 membres du parti ont pris l’initiative d’avouer leurs fautes au cours de l’année 2016.

Le pays réforme actuellement son système de supervisionvisant à établir une commission nationale de supervision par la mise en commun de plusieurs ressources accessibles.

La Chine a également intensifié ses efforts pour étendre la couverture et améliorer le traitement de la sécurité sociale. Avec d’ici 2020, l’établissement d’un système de soins médicaux complets, des soins de santé publique, et un processus complet d’approvisionnement en médicaments ainsi qu’une introduction de gestion scientifique des services médicaux. D’autre part, la Chine est entré dans la société vieillissante, pour ce pays en développement, les défis et la réforme médicale attireront les attentions.

Bien que la Chine crée annuellement plus de 10 millions de nouveaux postes urbains, des défis subsistent avec près de 15 millions de chercheurs d’emploi chaque année sur le marché du travail, une contradiction structurelle entre le recrutement et la main-d’œuvre. De plus, la population s’attend encore à une augmentation des revenus pour une meilleure qualité de vie.

Sur le plan national du développement d’éducation, la nation envisage d’ici 2020 d’accélérer l’intégration urbaine-rurale de l’enseignement obligatoire, d’assurer l’égalité d’accès aux études dans les écoles urbaines pour les enfants des travailleurs migrants et d’établir un système d’enseignement obligatoire équilibré dans les campagnes. Pour atteindre ces objectifs, le gouvernement chinois s’est efforcé d’optimiser ses ressources pédagogiques, d’améliorer la qualité des produits éducatifs, et de donner au peuple de plus et de meilleur choix.

Par Huan Xiang, journaliste au Quotidien du Peuple

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici