Guinée : le délai de report suffit-il pour régler les problèmes du fichier?

0
493

Conakry, Guinée : C’est la question qui taraude l’esprit à la suite du communiqué conjoint CEDEAO/UA félicitant les autorités guinéennes par rapport au report de la date du double scrutin du 1er mars 2020.

Dans ce communiqué de l’organisation sous-régionale, en son point 3, la Cedeao et l’UA « souhaitent », c’est un souhait, que « le délai de report »- égal à deux semaines selon la déclaration du Président Alpha Condé- soit mis à profit pour « renouer un dialogue serein entre tous les acteurs politiques et sociaux à établir un fichier électoral fiable et à créer les conditions d’un scrutin libre et transparent ».

Assez de zones d’ombre. Le dialogue à instaurer, doit-il être entre les partis politiques prenant part aux législatives ou l’élargir à ceux ayant décidé le boycott?

Déjà, dans la déclaration, le Pr Alpha Condé, annonçant le report du double scrutin, avait mis en garde ceux qui ont boycotté les élections législatives. Le report ne les concerne pas.

« une déclaration de guerre », avait le chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo.

Les choses bougent pourtant du côté de la CEDEAO qui envoie pour une mission technique, des experts spécialisés de l’audit du fichier électoral.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici