Guinée : une colère des journalistes contre le FNDC

0
1465

Conakry, Guinée : Prévue pour 15 heures ce mardi 03 mars à la Maison de la presse à Kipé, la conférence du Front National pour la Défense de la Constitution qui avait pour thème « Disposition pour la marche du jeudi 05 mars’’ a été reportée de façon inattendue pour demain 04 mars au grand dam des journalistes puissamment mobilisés depuis des heures

Ces derniers avaient déjà pris d’assaut la salle de conférence très tôt. Sékou Koundouno et Abdoulaye Oumou Sow, tous responsables du FNDC, ont fait comprendre que la quasi-totalité des responsables du FNDC étaient en séances de sensibilisation dans la commune de Kaloum avec certains militants et du coup, à leur retour, ils se sont vus bloqués par un énorme embouteillage à la sortie du centre ville de la capitale.

Un argument qui n’a pas du tout enchanté ces hommes de médias qui ont pour certains, laissé éclater leur colère pour manque de respect à leur égard.

Après l’annonce du report de ladite conférence par l’Administration de la Maison de la presse, on pouvait entendre dans la salle : « c’est leur habitude, ils n’ont aucune considération pour nous’’., Ou encore « c’est toujours comme ça, quand le FNDC dit 14 heures pour sa conférence, c’est pour 17heures qu’il commence’’.

Au fond de la salle un autre journaliste disait : « je suis là depuis 13 heures, il faut que nous même acceptions de nous faire respecter dans ce métier. On pensait qu’à à la maison de la presse, au moins ils (Membres du FNDC ndlr) pouvaient de grâce respecter l’heure indiquée. D’ailleurs, moi demain là je ne viendrais pas ici’’ a lâché ce journaliste visiblement très remonté.

A la sortie de la salle de la conférence, la déception se lisait sur le visage de plusieurs journalistes qui pour certains, venaient de loin pour couvrir cette conférence.

Moise Rama Fils

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici