Obsèques nationales des joueurs : Antonio Souaré dénonce…

0
1066

Conakry, Guinée : Après la tragédie qui a coûté la vie à 8 joueurs et deux encadrements de l’équipe de football Etoile de Guinée le jeudi 05 mars, un symposium digne du nom a été organisé en leur honneur ce lundi 09 mars au stade du 28 septembre.

C’est le premier ministre chef du gouvernement Ibrahima Kassory Fofana qui a présidé la dite cérémonie en présence de la Première dame de la République, Hadja Djènè Condé. Tristesse, émotion se lisait sur tous les visages.

Le Président de la Fédération Guinéenne de Football Mamadou Antonio Souaré prenant la parole a indiqué qu’il y a dans la vie, des moments que l’on n’est pas préparé à vivre et que l’on ne voudrait nullement vivre avant de porter des accusations sur un certains nombre de fait sur cette tragédie.

« Aujourd’hui je suis, nous sommes à nouveau confronté à la mort, celle d’innocents gamins tragiquement arrachés à la vie, à notre affection, à la joie de jouer au football par le terrible accident de la circulation qui a endeuillé tout notre pays(…). Après l’équipe de Wakrya victime d’un accident de la circulation en décembre dernier avec 4 morts dont trois footballeurs du club de Boké. Voici encore le sport guinéen à travers l’Etoile de Guinée martyrisée par l’irresponsabilité et l’inconscience de leur chauffeur et la vétusté de nos moyens de transports insoumis au moindre contrôle technique élémentaire exigés en matière de sécurité routière » a-t-il dénoncé.

« Ces jeunes partis trop tôt »

Au nom du Président de la République, le locataire du Palais de la Colombe a présenté les condoléances aux familles des victimes et a promis l’accompagnement du gouvernement aux blessés avant de remercier les autorités de la région de Mamou pour leurs efforts depuis la survenue de la tragédie.

« C’est avec beaucoup d’émotions, le cœur très meurtri, l’âme déchiré que nous assistons à une cérémonie comme cella-là pour accompagner dans leurs dernières demeures nos jeunes sportifs arrachés à la vie, à fleur d’âge dans les conditions non souhaitables. Non souhaitables, c’est vrai que la mort est inévitable, mais ils sont partis trop tôt. C’est vrai comme le dit François Mazer, tout le monde meurt ; mais ces jeunes sont partis trop tôt. Le gouvernement et le Président de la République voudrait rassurer les familles de notre compassion, rassurer la famille sportive de notre solidarité agissante pour que les familles éplorées puissent trouver à travers les actions et l’appui du gouvernement, la consolation nécessaire pour supporter ce deuil difficile(…) » promet le chef du gouvernement guinéen.

Les dépouilles exposées ce matin au stade du 28 septembre

Partis de Conakry dans la soirée du mercredi 04 pour Kankan afin de discuter la première journée du championnat de ligue 2, le club Etoile de Guinée n’arrivera pas à destination. Dans la matinée du lendemain de leur départ, à Timbo dans Mamou, le petit minibus dans lequel il y a à bord 27 personnes, heurte violemment un arbre dans la sous-préfecture de Timbo, préfecture de Mamou.

Le bilan est lourd, 10 passagers tués dont 8 joueurs du club. Après 4 jours de la tragédie, des hommages mérités de la Nation ont été rendus dans l’enceinte du vieux stade de Conakry en présence des membres du gouvernement des familles des victimes, amis et connaissances.

Moise Rama Fils

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici