Coronavirus : le gouvernement italien étend la «zone rouge » à l’ensemble du pays

0
424

Le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte a annoncé lundi soir l’extension des restrictions de circulation et d’activités à l’ensemble du pays, ainsi que la suspension du championnat de football.

Deuxième pays le plus touché après la Chine, l’Italie a pris, lundi 9 mars dans la soirée, des mesures draconiennes pour endiguer l’épidémie de coronavirus. Alors que le pays comptabilise 463 morts et 9 172 cas de contamination, le premier ministre Giuseppe Conte a appelé tous les Italiens à « éviter les déplacements » sur le territoire national et a ordonné une « interdiction de rassemblement ».

Pays d’Europe le plus touché par le nouveau coronavirus, l’Italie a enregistré en vingt-quatre heures 97 décès, ce qui porte à 463 le nombre total de morts depuis le début de l’épidémie dans ce pays, selon un bilan officiel publié lundi par les autorités italiennes. La Péninsule compte désormais 9 172 cas confirmés de contamination, contre 7 375 la veille.

Devant l’ampleur de l’épidémie, le premier ministre Giuseppe Conte a ordonné d’éviter les déplacements dans tout le pays et instauré « l’interdiction de rassemblement », lors d’une conférence de presse qui s’est tenue lundi dans la soirée. Le gouvernement italien a également ordonné la suspension du championnat de football et la fermeture de toutes les stations de ski du pays.

Le chef du gouvernement italien n’a pas évoqué directement les cas des matches de Ligue des Champions ou de Ligue Europa prévus en Italie ces prochaines semaines, ni les autres sports. En Ligue des champions, le match Juventus-Lyon est prévu le mardi 17 mars à Turin. En Ligue Europa, l’Inter Milan doit accueillir Getafe dès jeudi et l’AS Rome recevra Séville le jeudi 19 mars.

Il avait décidé la veille de soumettre à une stricte quarantaine la majeure partie du nord du pays, principal foyer d’infection dans la Péninsule. Dans ce large territoire qui s’étend de Milan à Venise, poumon économique du pays où vivent plus de 15 millions d’habitants, les musées, salles de sport, piscines, discothèques, salles de jeux et pubs doivent rester fermés, selon le décret signé dans la nuit par le chef du gouvernement. La colère a éclaté dans certains centres pénitentiaires. Des révoltes de détenus, provoquées par la suspension des visites familiales, ont touché quatre centres de détention, faisant au moins un mort à Modène, selon une association de visiteurs de prisons.

  • Plus de 100 000 cas dans le monde

Plus de 100 000 cas d’infection au coronavirus sont recensés dans le monde, lundi 9 mars, dans près d’une centaine de pays et territoires. L’épidémie de Covid-19 – la maladie causée par le SARS-CoV-2 – a provoqué la mort de plus de 3 800 personnes, selon un bilan établi par l’Agence France-Presse (AFP) à partir de sources officielles.

lemonde.fr


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici