Electricité: Seuls 2 citoyens sur 10 approuvent la réponse du gouvernement (Enquête)

0
729

Conakry, Guinée : Selon une récente enquête d’Afro baromètre (structure non étatique), la majorité des guinéens consultés énumèrent cinq problèmes les plus importants à résoudre pour le pays.

Ces soucis sont liés aux infrastructures, l’accès à l’eau potable, la fourniture d’électricité fiable, l’accès à la santé et le chômage.

Une enquête est rendue publique ce mercredi 22 juillet 2020 au cours d’une conférence de presse à Kipé. Ce, pour mettre en lumière les problèmes dont les populations guinéennes sont confrontées, mais aussi de permettre au gouvernement plus de visibilité pour ses programmes sectoriels.

Sur la question de l’accès à l’eau potable et aux services d’assainissement, Dr Aliou Barry, Directeur Général de State View a indiqué que «quatre guinéens sur 10(41%) affirment qu’ils ont plusieurs fois ou toujours manqué d’eau potable pour leurs besoins domestiques. Juste ¼ (25%) des citoyens disent n’avoir jamais manqué d’eau pendant cette période ».

L’eau étant le deuxième problème le plus important auquel le gouvernement devrait s’attaquer, selon les guinéens. 85% pensent que le gouvernement répond «plutôt mal » aux préoccupations des citoyens à la fourniture d’eau et d’assainissement; 38% utilisent les puits tubulaires ou forages comme principales sources d’eau pour leur ménage; 40% n’ont pas de toilette ou latrines à l’intérieur de leur maison ou concession.

En matière de fourniture d’électricité fiable, M. Djiba Kaba, point focal de l’Afrobaromètre renchérit que« seulement 1/3, soit 33% des guinéens déclarent que leur ménage est raccordé au réseau d’électricité de Guinée (EDG), avec une disparité très marquée entre les villes et le milieu rural.»

Alors que l’accès à l’électricité est la 3ème priorité à laquelle le gouvernement actuel devrait s’occuper, selon l’enquête, moins de deux citoyens sur 10 approuvent la réponse du gouvernement en matière de fourniture fiable d’électricité.

Dans le même sillage, le réseau électrique est disponible 4/10 des zones visitées soit 40% en milieu urbain et 3% en milieu rural. Seulement 20% disposent de l’électricité «tout le temps » ou «la plupart de temps », 11%.

Les panneaux solaires et les groupes électrogènes sont les sources alternatives respectivement 16% et 12% des guinéens. Ainsi, 8/10 soit 83% estiment que la performance du gouvernement dans ce domaine est «plutôt mal » ou « très mal ».

Ce sentiment est plus partagé en milieu rural dont 95%.

Créée il y a 20 ans, Afrobaromètre est un réseau panafricain et non partisan de recherche par sondage qui produit des données sur les expériences et appréciations des citoyens africains.

Concernant à l’accès à la santé, Mamadou Dabola Diallo, chargé à la formation dudit réseau souligne «la majorité des guinéens affirment que l’obtention de l’attention médicale est difficile et que la performance du gouvernement dans le domaine est insatisfaisante ».

77% des zones enquêtées disposent de centres de santé. Les centres de santé sont moins disponibles en milieu rural (73%), les zones habitées par les pauvres 72%, et dans les régions de Mamou 46%, Labé 46% et de Faranah 54%.

Par ailleurs, 61% trouvent qu’il est « difficile » ou «très difficile » pour eux d’obtenir les soins médicaux. Cette tendance est en hausse depuis 2015. Parmi les citoyens qui ont fréquenté les cliniques ou hôpitaux publics au cours des 12 derniers mois, plus d’un tiers (37%) ont dû verser des pots de vin au personnel de santé pour obtenir les soins.

Les Guinéens désignent la santé parmi les 5 premières priorités auxquelles le gouvernement devrait faire face. Amara Touré