Konkoiuré : des responsables du projet Souapiti pris en otage par les populations

0
496

Conakry, Guinée : Dans la matinée de ce samedi 08 Aout 2020, le directeur du département Environnement de la direction du projet Souapti et un Chinois de la société CW en charge de la construction du barrage, ont été pris en otage par les populations de Konkouré a appris Guinéetime.

La population de Konkouré demande la présence de Sitan Keita, un autre responsable de la direction et le directeur général dudit projet pour faire des compte-rendus sur leur indemnisation.

Selon Ahmadou Bah, secrétaire général de l’association des sinistrés de Souapiti déjà sur les lieux, tant que Sitan Keita et le directeur du projet ne viennent, pas ceux qui sont pris en otage ne seront pas libérés.

«C’est très tendu ici à Konkouré…on a quitté le site de kondoboffou (Télémélé) pour Konkouré il n’y a pas longtemps parce que la direction du projet Souapiti n’a pas respecté ses promesses. Et ce qui nous a fait mal récemment, un membre de cette direction a affirmé sur les antennes d’une radio que nous avions été indemnisés. Ce matin, on voit à Konkouré un responsable de la direction de Souapiti en l’occurrence le chef de département Environnement et un chinois de la société CW qui construit le barrage. Ils ont automatiquement été encerclés par les populations qui demandent la présence de Sitan KEITA ou le directeur du projet, pour nous dire exactement si les gens ont été indemnisés. Et ils ne partiront pas tant que ces deux personnes ne viennent pas » explique-t-il.

Informés de la situation, les responsables de direction du barrage Souapiti ont appelé le préfet de Télémélé qui a dépêché une équipe de gendarmes qui est en route pour Konkouré, déplore le porte-parole des sinistrés de Souapiti.

«Mr Guilavogui s’est rendu à Konkouré ce matin et quand il a vu la présence des populations, il a appelé le Sitan Keita dont le nom est dans la bouche de tous les sinistrés de Souapiti. Ce dernier aussi a appelé le préfet de Télémélé qui à son tour a déployé les gendarmes qui sont en route pour Konkouré. C’est encore de la violence qu’ils veulent infliger contre cette population, je me demande pourquoi il faut les violenter pour qu’ils quittent là-bas (Konkouré). Le bureau des sinistrés compte se retrouver dans les heures qui suivent pour se pencher sur cette situation » nous a laissé entendre maitre Oumar Aissata Camara.