COVID-19 à Labé : 220 cas positifs dont 4 morts sur un échantillon de plus de 3 000 testés dans la région

0
219

Labé-Guinée : En moins d’une semaine de la fin de l’année 2020, l’heure est aux bilans dans les différents services publics de Labé. Le 26 décembre, la rédaction locale de guineetime a rencontré la direction régionale de la Santé de Labé. Selon ces autorités sanitaires, depuis l’apparition du virus jusqu’au 26 décembre 2020, la région a enregistré 220 cas déclarés positifs parmi lesquels il y a eu  4 morts sur un échantillon de plus 3 000 testé.

« Les cinq CT-EPI dans la région ont chacun deux médecins formés et deux laborantins. Depuis que nous avons reçu les TDR, nous avons testé plus de 3 000 personnes. Si je prends par exemple le CT Epi de Labé seulement, il a testé 1 753 personnes. Parmi les 1 753, nous avons eu 154 positifs. Si je prends le nombre de testés positifs dans la région, nous sommes à 220 dont 25 prisonniers. Parmi ces 220 positifs, nous avons enregistré quatre décès dont un qui est décédé au niveau du CT-EPI de Labé ici, un au CT-EPI de Mali et deux que nous avons référé sur Conakry qui font partis des personnes que nous avons testé ici. Les 25 prisonniers que nous avons testé positifs ici ont tous été référés à la maison centrale de Conakry, ils sont tous guéris, personne n’est décédée. Actuellement, nous avons 13 malades hospitalisés au niveau du CT-EPI de Labé. Les autres CT Epi, heureusement nous avons fait sortir cette semaine tous les malades qui étaient à Tougué, Lelouma, Koubia et  Mali qui sont tous sortis guéris. Aujourd’hui, c’est Labé seulement qui constitue la première préoccupation. Même hier nous avons eu un cas grave que nous référé sur Conakry et un autre prisonnier que nous avons testé au niveau de la prison que nous avons référé également sur Conakry », explique Dr Mamadou Houdy Diallo. Poursuivant, le DRS de Labé soutient qu’il y a une nouvelle variété de COVID-19 et sur ce, il lance un appel  aux citoyens. « Nous avons reçu un écrit de l’ANSS qu’il y a une autre variété de Coronavirus qui est plus virulent qu’on n’a pas dépisté chez nous ici, mais c’est de prendre garde, faire beaucoup attention pour ne pas que nous soyons contaminés. Le seul moyen de protection, c’est le lavage des mains, le port de masques, la distanciation et d’éviter les regroupements », conclut Dr Mamadou Houdy Bah.

Aissatou Diallo Labé pour guineetime