Enrôlement biométrique des journalistes : «Tout journaliste qui répond aux critères fixés par la loi aura sa carte professionnelle» (le Commissaire Amadou Touré)

0
236

Conakry-Guinée : Demain (jeudi 11 février 2021), la Haute Autorité de la Communication (HAC) lancera officiellement à Kindia l’enrôlement biométrique des journalistes dans le cadre de la délivrance des cartes professionnelles. Cette opération fait suite à celle entamée à Conakry le 1er Février avec les journalistes des cinq (5) communes de la capitale.

 Au cours d’un entretien accordé à notre rédaction, le Commissaire Amadou Touré, président de la commission d’enrôlement, a fait savoir qu’une vulgarisation de ces différentes cartes sera faite auprès de toutes les institutions et corps diplomatiques accrédités en Guinée. « Mon appel est à l’ endroit de tous ceux qui savent qu’ils répondent aux critères fixés par la loi, faites vite. Il y a quelques documents qui vous restent, surtout le casier judiciaire, hâter vos pas afin de pouvoir déposer le plus vite que possible ce document au niveau de l’équipe de votre zone. Tout journaliste qui répond aux critères fixés par la loi aura sa carte professionnelle, c’est un engagement. Au faite, nous voudrions aujourd’hui qu’on sache qui est journaliste, qui ne l’est pas. On a vraiment besoin d’assainir notre secteur. Donc, l’obtention de cette carte, on va y contribuer », indique-t-il avant de rassurer : « Je voulais aussi dire aux journalistes que la loi exige de la HAC qu’elle fasse promotion de la carte de presse professionnelle après délivrance. Cela veut dire quoi ? Cette carte, le format qui sera choisi cette année, une vulgarisation sera faite auprès du gouvernement, des institutions internationales, des forces de défenses et de sécurité, auprès des autorités à l’intérieur du pays ».

Pour le moment, 2 500 journalistes ont postulé pour obtenir ce précieux sésame et au-delà de l’assainissement du milieu comme l’a promis le président de la HAC, cet enrôlement permettra également à l’institution en charge de réguler les medias de savoir exactement le nombre de journalistes exerçant la profession en République de Guinée.

Moïse Rama Fils