Les avocats des détenus politiques interdits de parler ? « Il n’est n’est pas bon pour un avocat d’être toujours dans la presse », conseille le Bâtonnier Me Djibril Kouyaté

0
341

Conakry-Guinée : C’est une décision qu’a prise certains avocats ces derniers temps de bouder la presse dans le cadre de leur communication habituelle concernant les détenus politiques. Pour éclairer la lanterne de l’opinion, notre rédaction a joint ce jeudi 29 juillet 2021 Me Djibril Kouyaté, le bâtonnier.

Selon cet avocat, cet ordre n’a jamais été donné à aucun avocat de cesser les communications dans les médias. Un conseil a été donné à un seul avocat de sa part afin que ce dernier réduise sa communication.
Même si pour l’heure, dans notre communication, il n’a pas voulu dévoiler le nom de cet avocat, il précise par ailleurs que la loi qui régit la profession d’avocat en République de Guinée n’interdit pas aux avocats de prendre la parole dans les médias au sujet de dossiers qu’ils défendent. « Je crois que c’est un avocat qui a déclaré ne pas tenir désormais de faire les déclarations. Ce n’est pas tous les avocats, d’après les informations que moi j’ai reçu. Parce que j’ai eu un entretien avec un avocat autour de ses interventions dans la presse. Je l’avais demandé de faire une exploitation un peu rationnelle de sa liberté d’expression, c’est-à-dire que cela ne soit pas à tout bout de champ en s’adressant à la presse », a lancé le premier responsable de l’Ordre national des avocats. Et de poursuivre : « Je ne vous dirais pas le nom, mais je crois peut être qu’il doit se reconnaître à travers cette admonestation fraternelle que je lui ai fait en temps que bâtonnier. Je lui aie donné des conseils fraternels dans ce sens, ce n’est pas une interdiction faite à tous les avocats », a précisé le Me Kouyaté. Plus loin, il souligne que trop de communication d’un avocat dans la presse peut lui être contre productifs des fois. « C’est un avocat comme je vous l’ai dit à qui j’ai dit: bon écoute, la liberté d’expression est reconnue par la loi qui vous régit, mais elle est bien réglementée. Vous savez qu’elle est réglementée, au-delà même de la réglementation. Il n’est pas bon pour avocat d’être toujours dans la presse. Je dis que l’avocat doit avoir de la retenue, toujours être dans la presse produit l’effet contraire contre l’avocat », conclut-il.

Moïse Rama Fils