Photographie : Une formation sur la photo documentaire pour célébrer la Journée internationale

0
462

Conakry-Guinée : Ce jeudi 19 août, le monde a célébré la Journée internationale de la photographie. Une journée célébrée par l’Office national du cinéma, de la vidéo et de la photo (ONACIG) depuis 2017.

Pour cette année, malgré la crise sanitaire liée à la pandémie de COVID-19, les responsables de l’ONACIG ont tenu à commémorer cette journée à travers un atelier de formation organisé à l’intention des photographes de Guinée. C’est la cheffe de cabinet du ministère de la Culture qui a présidé la cérémonie officielle.

M. Noel Lamah, Directeur général adjoint de l’ONACIG a indiqué : «Il s’agira à cet effet d’une capitation d’images de la ville de Conakry qui va permettre aux photographes de pouvoir faire une exposition photo intitulé «Conakry vue par les photographes de Guinée». Cette façon de célébrer désormais la journée internationale de la photographie en Guinée s’inscrit dans la dynamique de former d’ici 2025, cinq catégories de photographes à travers des formations de renforcement de capacités et de photographes résidents. C’est le lieu donc que le besoin en matière de formation en initiation pour certains et en renforcement de capacités pour d’autres est très présent».

Au nom des photographes de Guinée, Lamine Sylla a fait une doléance auprès des autorités : «Nous demandons auprès de votre auguste personnalité l’acquisition de quelques marchés de l’Etat, notamment les contrats des photos spécialement pour les examens nationaux, pour les pèlerins ainsi que l’emploi des photographes dans les rédactions des sites et journaux, la création d’un partenariat entre les fédérations nationales sportives et nos différentes associations».

M. Sansy Kaba Diakité, Directeur général de la maison d’éditions Harmattan Guinée, a invité les photographes guinéens à s’adopter à l’ère du numérique s’ils veulent réussir dans leur métier. Il a ensuite promis aux photographes que si à travers cet atelier (atelier de formation en photo documentaire) ils arrivent à faire de belles images de la capitale guinéenne, il sera à coté pour en faire un livre qui ira très loin.

Mme Fatou Conté, cheffe de cabinet du ministère de la Culture, a affirmé que l’Etat travaille à la redynamisation du secteur de la photographie pour continuer à s’y imprégner ou à créer notamment la professionnalisation du secteur. Pour Fatou Conté, il est établi que la photographie a été l’un des supports importants pour faire connaitre la Guinée après son accession à l’indépendance. Selon elle, elle (la photographie) le sera ainsi pour la ville de Conakry.

Cette formation se tiendra du 20 Aout au 2 Septembre 2021 au siège de l’ONACIG. A cette occasion, 15 photographes seront formés en photo documentaire en vue d’une exposition photo sur la ville de Conakry dans les années à venir.

Oumar Camara