Début des concertations nationales: le président de la GECI se fâche de la mauvaise organisation

0
142

Conakry-Guinée : Saluant toute forme de dialogue inclusif de la part des nouvelles autorités militaires du pays qui a aboutit à cette invite au Palais du Peuple, l’honorable Fodé Mohamed Soumah, Président du parti Génération Citoyenne (GeCi) a dénoncé le manque d’organisation de la junte, notamment l’accès à la salle de l’Hémicycle d’où se tient ladite rencontre.

« J’aurais préféré qu’au moment de convoquer plus de 200 partis, qu’on donne l’ordre du jour pour qu’on pose les modalités. Regardez la pagaille à laquelle nous assistons, cela veut dire qu’il y a une forme d’improvisation. Et je demande à la junte d’éviter de confondre la vitesse et la précipitation. Lorsque vous conviés des gens, ils doivent savoir de quoi parler. Deuxièmement, vous devez vous préparer en amont pour ne pas assister à une telle pagaille alors qu’on pouvait préparer les badges qui ne sont pas nominatifs, préparer les listes pour faire en sorte que quand quelqu’un vient, il prend son badge tout en présentant sa pièce d’identité. Donc, je pense qu’ils (membres du CNRD ndlr) vont rectifier. Parce que ce que les Guinéens attendent d’eux, ce n’est pas le changement, mais plutôt la rupture », a dénoncé l’honorable Fodé Mohamed Soumah.

Au moment où nous mettions cette dépêche en ligne, ladite pagaille continue de plus belle sous l’œil indifférent de militaires présents pour assurer la sécurité. A noter qu’à ce premier jour de concertations, les partis politiques, les cinq représentants des différentes coordination régionales et les représentants des différentes confessions religieuses seront entendus par l’homme fort de Conakry, le Lieutenant-Colonel Mamady Doumbouya.

Moïse Rama Fils, depuis le Palais du Peuple.