Débrayage à la RTG: la Direction Générale s’engage à résoudre sept des 17 revendications

0
456

Conakry-Guinée : Après que la Direction Générale de la RTG ait abdiquée sur 7 des 17 revendications inscrites dans la plateforme qui a conduit au débrayage des travailleurs de la radio nationale, une réunion de restitution a eu lieu dans les locaux dudit médias ce mardi 26 octobre. Elle a connu la présence de l’ensemble des travailleurs, deux centrales à laquelle sont affilié la section syndicale de la RTG (CNTG et COSATREG).

Parmi ces revendications prises en compte, Manga Fodé Touré, le secrétaire général de la COSATREG, section syndicale de la RTG, a égrainé entre autres :

1-l’Amélioration des conditions de travail ;

2-L’engagement des stagiaires ;

3-La liberté de ton ;

4-Le cas de la RTG Boulbinet ;

5-Décrets et communiqués ;

6-Des primes ;

7- Émissions et Présentateurs suspendus.

Mais sauf qu’au moment où il citait ces différentes résolutions prises en compte, les travailleurs mécontents avaient commencé à s’indigner. Parmi eux, figure Makémè Bamba, l’une des présentatrices du Journal Parlé n’a pas caché sa crainte face à toutes ces promesses tenues. « En ce qui concerne les résolutions obtenues par la Direction Générale de la RTG, je reste sur ma faim. On a posé 17 problèmes, en attendant, la Direction trouve la solution à 7 sans donner d’échéance à la résolution de ces problèmes. Qu’est-ce qui va être fait à long, moyen et court terme, on ne le sait pas. Et quand on sait que dans cette maison, on fait tout le temps des promesses qui ne se tiennent jamais. Il aurait été important qu’on nous dise, voici ce qu’on fait à long terme, à court terme et à moins terme« , a fait remarquer Makémè Bamba. Et d’ajouter un autre aspect non pris en compte dans le mémo : « L’origine des vigiles que nous avons, si vous regardez sur le murs, c’est écrit : « silence ». Cela veut dire qu’ils souhaitent nous faire taire dans cette maison. Il y a des vigiles qui sont-là, même si tu veux appeler un ami, ils te disent  »tais-toi ». Comment ces vigiles ont été recrutés, tout cela est mentionné dans les 17 points de revendications, mais nulle part cela n’a été évoqué. Cette explication doit provenir de la Direction. Pour cela, on n’attendra pas un Ministre ou un autre Directeur pour nous donner des explications« .

Les travailleurs ne semblent pas être satisfaits de ce qui a été obtenu par le syndicat à la base auprès de la Direction, mais tout de même, ils ont repris le cours normal des programmes en espérant que ces promesses vont être tenues.

Moïse Rama Fils