FNDC : Le Collectif des coordinateurs exige la démission du bureau national

0
466

Conakry-Guinée : A une conférence de presse animée ce mardi 8 février 2022 à la maison de la presse à Kipé, le Collectif des Coordinateurs du FNDC de : Kindia, Matoto, Labé, Dixinn, Ratoma, Kaloum , Boké, Kankan, Macenta, Beyla, Coyah, Dubréka et 122 chefs antennes de Conakry, a dans une déclaration rendue publique et lue par Alhassane Diallo, le coordinateur de Wanindara, a demandé la démission du bureau national du FNDS. Il lui a ensuite interdit de parler désormais au nom du Front.

Plus loin, ledit collectif annonce des poursuites judiciaires contre Sékou Koundouno, Ibrahima Diallo et autres membres pour détournements de fonds. Ci-dessous l’intégrale de cette déclaration :

MESDAMES ET MESSIEURS,
CHERS CAMARADES DE LUTTE
CHERS JOURNALISTES
Vu les consultations de toutes les forces vives de la nation, ayant abouti à la création du FNDC le 03 Avril 2019 ;

Vu le communiqué No 001 du 05 septembre 2021 portant prise effective du pouvoir par le CNRD.

Vu les Communiqués successifs du CNRD appelant à la consultation nationale de toutes les composantes de la société ;

Vu la publication de la charte de la transition en date du 27 septembre 2021 au journal officiel de la République.

Considérant l’appel lancé par le CNRD à l’endroit de tous les citoyens pour le rassemblement des filles et fils de Guinée pour le bien être de la nation ;

Constatant avec regret le refus catégorique du bureau national du FNDC de répondre à nos différentes revendications inscrites dans le mémorandum du Collectif des Coordinations du FNDC en date du 14 Décembre 2021 portant sur les points suivant :
1. Compte rendu sur la situation des victimes du FNDC ; 
2. Compte rendu global sur les fonds du FNDC ; 
3. Compte rendu sur les tournées de la délégation du FNDC à l’extérieur avec les 
Chefs d’État Ouest Africains ; 
4. Compte rendu sur les différentes rencontres avec le FNDC et le CNRD.

Constatant, le refus catégorique du bureau national du FNDC de mettre les moyens disponibles ou de mener les démarches nécessaires pour la prise en charge des cas urgents des blessés graves.

Constatant, la volonté manifeste d’imposer le Camarade Oumar SYLLA comme coordinateur national du FNDC sans consultations, ni informations préalables des structures à la base.

Chers camarade de lutte 
Chers citoyens de la République
Souvenant de la lutte menée par le peuple de Guinée à travers des marches pacifiques, des journées de résistances actives, des meetings géants et d’une large sensibilisation et information auprès des citoyens depuis le 03 Avril 2019. Souvenant des multiples répressions féroces et sanglantes à l’encontre du peuple de Guinée par nos forces de défense et de sécurité qui ont entrainé des destructions de biens, des kidnappings, des emprisonnements, des exilés, des blessés graves, des handicapés à vie et surtout des morts dont les Camarades coordinateurs d’antennes de Pita et de Sonfonia ;
Chers camarades de lutte 
Chers citoyens engagés
Vu tout ce qui précède, nous coordinations du FNDC exigeons la démission avec effet immédiat du bureau national et avons choisi l’option de nous constituer en collectif dénommé Collectif des Coordinations du FNDC en vue de pérenniser les avancées démocratiques chèrement acquises, en attendant la démission du bureau national, le collectif demande avec insistance de s’abstenir de toute communication au nom du FNDC.

Par ailleurs, le Collectif des coordinations du FNDC se constituera en partie civile  pour poursuivre en justice tous les auteurs associés de près ou de loin dans les crimes commis durant la période de lutte contre le troisième mandat de l’ex Président Alpha CONDE. Des démarches seront menées pour favoriser la prise en charge de tous les blessés et la libération de nos camarades qui sont encore en détention dans les prisons du pays. Des actions seront aussi engagées contre certains responsables du FNDC soupçonnés détournement de fonds destinés aux soins des blessés du Front National pour la Défense de la Constitution ;

Chers compatriotes militants et militantes de la démocratie ;
C’est pour nous une occasion de saluer les efforts inconditionnels et sans relâches de nos avocats, des hommes de médias qui n’ont ménagés aucun effort pour accompagner le FNDC dans son combat citoyen à des moments très difficiles au prix de leur vie. C’est le lieu et le moment pour nous également de remercier tous les citoyens et les organisations de défense des droits de l’homme qui ont contribué de près ou de loin au noble combat démocratique déclenché par le Front National pour la Défense de la Constitution FNDC.

Très chers parents des victimes ;
Nous n’allons jamais oublier nos camardes de lutte qui ont perdu la vie dans ce combat démocratique pour la défense de la constitution et ainsi que le peuple de Guinée tout entier. Leur mémoire restera toujours gravée dans nos cœurs et dans nos esprits, leurs enfants seront nos enfants et leurs parents seront les nôtres, nous vous promettons de ne jamais trahir l’esprit du combat citoyen qui a coûté à leur vie, ceci dit, que nous resterons fidèles aux valeurs que nous avons toujours défendues.
Il est aussi à signaler que l’histoire jugera chaque Guinéen selon l’acte qu’il posera dans ce pays , qu’il soit bon ou mauvais. Ce n’est un secret pour personne, qu’il est grand temps de passer à un procès pour les victimes du FNDC, pouvant permettre de situer les familles endeuillées par le régime de Monsieur Alpha CONDE durant cette période de lutte du FNDC contre le troisième mandat.

Chers camarades de lutte ;
Le Collectif des coordinations du FNDC, est au regret de constater des manipulations orchestrées par certains membres du bureau national du FNDC à travers des discours ethnicistes et régionalistes dans le seul but de diviser le FNDC. 
La grandeur de la lutte du FNDC repose sur nous coordinations du FNDC et vous citoyens patriotes qui aviez accepté de contribuer pour aboutir à l’avènement du CNRD.

Chers camarades membres du FNDC ; 
Le Collectif des Coordinations prend acte du décret portant nomination des conseillers au sein du CNT. Considérant notre volonté de départ à accompagner le CNRD dans sa mission fondée sur les cinq (5) valeurs qu’il s’est assignées pour la conduite de la transition. Nous, membres du Collectif des Coordinations du FNDC, réitérons notre soutien à la transition, restons mobilisés et déterminés à combattre toute personne ou entité qui tenterait d’entraver le respect de la charte de la transition.
ENSEMBLE UNIS ET SOLIDAIRES, NOUS VAINCRONS !
Conakry, le 08 Février 2022

Moïse Rama Fils