Grande-Bretagne : la nouvelle loi sur l’immigration est contraire au droit international, selon l’ONU

0
1317

Ce texte est une étape clé pour le Premier ministre conservateur Rishi Sunak, qui s’est fixé comme priorité de lutter contre l’immigration illégale.

Le texte prévoit d’empêcher les migrants arrivés au Royaume-Uni de manière illégale de demander l’asile dans le pays. Mais la nouvelle loi britannique sur l’immigration est contraire au droit international, a dénoncé l’ONU mardi 18 juillet. Selon les chefs des agences de l’ONU en charge des droits de l’homme et des réfugiés, respectivement Volker Türk et Filippo Grandi, la loi aura « de profondes conséquences pour les personnes ayant besoin d’une protection internationale ». Ils estiment notamment qu’elle « crée de nouveaux pouvoirs de détention très étendus, avec un contrôle judiciaire limité ».

Les Nations unies craignent que des milliers de personnes restent indéfiniment au Royaume-Uni dans des situations juridiques précaires. « Depuis des décennies, le Royaume-Uni offre un refuge à ceux qui en ont besoin, conformément à ses obligations internationales » mais cette nouvelle loi « érode considérablement le cadre juridique qui a protégé tant de personnes, exposant les réfugiés à de graves risques », a déclaré Filippo Grandi.

Cette loi, adoptée par le Parlement britannique dans la nuit de lundi à mardi, est une étape clé pour le Premier ministre conservateur Rishi Sunak qui s’est fixé comme priorité de lutter contre l’immigration illégale. Le texte doit encore être validé par le roi Charles III.

AFP