Mali: Cheick Modibo Diarra en Conseil des ministres: « Je serais candidat aux élections de 2013… »

0
206

C’est en plein conseil des ministres que le Premier ministre est allé jusqu’au bout de sa hargne politique. Devant le Président de la République, il déclare : « je serai candidat aux élections de 2013… l’accord cadre ne m’en empêche pas ».

 Cependant en faisant cette déclaration le Premier ministre fait étalage d’un analphabétisme politique ou alors, il fait une grave omission de prendre toute la mesure de sa déclaration, qui n’est ni plus ni moins qu’une déclaration de déstabilisation de la transition malienne pour laquelle la communauté internationale a consenti tant de sacrifices. A-t-il oublié la situation qui a conduit à l’exigence de la communauté internationale de mettre en place un gouvernement d’union nationale au Mali ?
Chef d’un parti politique, le Premier ministre, Chef du Gouvernement de Transition utilise l’appareil d’Etat et les moyens de l’Etat à des fins politiques partisanes, avait dénoncé le FDR. Dans le gouvernement, il accorde à son propre parti politique presque, le portefeuille de ministre de l’agriculture, se taille la part du lion dans les nominations de DFM (Directeur des Finances et des matériels).

Le Premier ministre Cheick Modibo Diarra a également illustré sa partialité et sa gestion partisane de la transition, dans l’organisation des concertations nationales confiées à son cabinet. Le comité technique chargé de l’élaboration des termes de référence de ces concertations, lesdits termes de référence, et par voie de conséquences, la composition de la commission d’organisation proprement dite ont reflété à tout point de vue, la volonté du Premier ministre de s’en servir pour des fins partisanes. « Il ne fait aucun mystère de son projet de se présenter aux prochaines élections présidentielles, au motif, qu’aucune disposition de l’Accord-cadre du 06 avril 2012 ne l’en empêche », a fait remarquer le FDR dans son mémorandum du 18 Octobre 2012, soit la veille de la réunion du groupe de soutien et de suivi sur la situation au Mali.

Source: le republicain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici