Projet Simfer : bientôt  » les premiers travaux » ( officiel)

0
370

« Il n’y a aucune incertitude sur la réussite du projet Simandou. Pas à pas, la Guinée avance vers la mise en exploitation du plus grand gisement de fer au monde », a déclaré le Ministre des mines guinéen, Mohamed Lamine Fofana.

 

« La valorisation d’un site aussi stratégique et important que Simandou exige une rigueur et une transparence absolues, ce qui demande du temps », a insisté M. Fofana. 

 

« Ce processus continue d’avancer, à l’image de la Guinée qui poursuit sa stabilisation à travers ses bonnes performances macro-économiques et le renforcement de ses institutions ».

 

Concernant la partie Sud de Simandou (blocs 3 et 4), la Guinée vient de réaliser « des avancées significatives » dans le cadre du partenariat stratégique avec Rio Tinto.

 

Le gouvernement vient de donner son accord pour le tracé de chemin de fer proposé par Rio Tinto, qui permettra d’évacuer le minerai par la Guinée, et pour le choix du port en eaux profondes sur le site de Morebaya. Il s’agira d’un port et d’un chemin de fer multi-usagers et multifonctionnels.

 

Ces accords techniques vont permettre le lancement imminent des premiers travaux.

 

Concernant la partie Nord de Simandou (blocs 1 et 2), qui relève de VBG, l’association entre Vale et BSGR, les questions relatives à la validité des droits de BSGR sont actuellement à l’étude par le Comité technique de Revue des Titres et Conventions miniers, qui prévoit de conclure ce processus durant le premier trimestre 2013, ou avant si les discussions avec les investisseurs aboutissent à un accord.

 

Le gouvernement souhaite développer des partenariats stratégiques durables avec des investisseurs solides – seule clé pour une réussite à long terme de la valorisation du sous-sol guinéen.

Communiqué du ministère guinéen des Mines

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici