Eto’o à Conakry : le footballeur sous haute sécurité

0
181

La star internationale de Foot  Samuel Eto’o  est à Conakry. Vendredi 22 février, il  a été accueilli a l’aéroport international de Conakry par  des milliers de personnes.

Parmi  celles-ci, on notait la présence  de la famille sportive Guinéenne, la communauté  camerounaise, les jeunes venant des différents quartiers de la capitale  et le monde de la presse fortement mobilisé.

A l’aéroport de Gbessia les journalistes se bousculaient, personne ne voulait  se  faire conter l’événement. Malheureusement Malick Kébé Directeur de l’Agence  Guinéenne de spectacles  est venu annoncer  à la presse qu’Eto’o lui dit ‘’qu’il ne se sent pas en sécurité’’ donc qu’il ne peut se prêter aux questions  des journalistes. Raison pour laquelle il n’a pas voulu satisfaire les journalistes à l’aéroport.

 La Star africaine est en Guinée dans le but  d’examiner  les opportunités avec  les autorités  guinéennes  quant à la construction d’un centre de formation footballistique en faveur de la jeunesse du pays.

Depuis quelques temps, ce joueur qui évolue dans le championnat russe se sent «  menacé » après des propos durs contre la fédération camerounaise de football.

« Il y a certains messieurs qui veulent continuer à gérer l’argent que nous autres (joueurs) nous générons pour voyager en première classe, construire de très belles maisons, rouler dans de belles voitures à la sueur de nos fronts », a déclaré le footballeur.

« La réalité c’est que ces gens se remplissent les poches (…) chaque personne à la Fécafoot (Fédération camerounaise de football) se disent : « moi je veux m’enrichir », a répondu Samuel Eto’o aux internautes qui lui demandaient ce qui n’allait pas aujourd’hui dans le football camerounais.

Pour Eto’o, il faut « chasser ces gens parce qu’ils ont montré leur incompétence (…) Les tontons, c’est bon là, vous avez assez mangé, laissez nous! »

« Pour dénoncer tout ce que je dénonce là (…) j’ai été plusieurs fois menacé de mort », a également affirmé Eto’o.’’ Ces propos sont de l’international camerounais publié récemment sur le site AFP.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici