Dialogue : l’opposition dans l’attente…

0
201

L’opposition Républicaine réunie au sein de l’ADP, du collectif des partis politiques pour la finalisation de la transition, du CDR et du  FDP s’est encore prononcé ce samedi 22 juin à Conakry sur la situation sociopolitique de la Guinée.

 

Les débats ont essentiellement porté sur l’attaque du domicile privé du président de l’UFDG (Union des Forces Démocratiques de Guinée), El Hadj Cellou Dalein Diallo.

A travers donc une déclaration, l’ADP, le Collectif, le CDR et le FDP, ont au prime abord déploré et condamné ces actes de violences dont fait l’objet le chef de file de l’opposition guinéenne. Elle a également réaffirmé sa position de suspendre toute participation au dialogue politique. Cela, jusqu’à ce que les conditions normales de sécurité soient assurées pour l’ensemble des leaders politiques et que les entraves de tout genre qui nuisent à l’exercice de leurs activités soient levées.

C’est ce qu’a déclaré Aboubacar Sylla, porte parole de cette opposition dite Républicaine. Elle a tenu aussi à remercier  l’ensemble de la communauté internationale. Tout en appelant ses militants  à faire preuve de vigilance par rapport à tout ce qui vient de se dérouler et exige que lumière soit faite sur ces actes de violences.

Cellou Dalein Diallo, leader de l’UFDG, victime de ces incidents, a dit que l’opposition  » attend » que les engagements pris par le Premier ministre, Mohamed Said Fofana, soient traduits en actes concrets.

 » Il faut que les responsables de ces actes soient traduits devant les juridictions » plaide le chef de file de l’opposition. Diallo poursuit que l’opposition attend que le gouvernement ainsi que les facilitateurs, mettent en application les engagements pris.
 » Le premier ministre m’a dit que les responsables seront sanctionnés, j’attends », insiste-t-il.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici