Guinée :  » L’appartenance communautaire prend le pas sur celle politique » ( FIDH)

0
302

Dans un communiqué dont GuinéeTime a eu copie, la FIDH regrette des violences préélectorales en Guinée où l’appartenance communautaire de certains citoyens prend le pas sur leur engagement politique.

L’enjeu de ce scrutin est énorme pour la Guinée. Mais ceci n’empêche pas les débordements.

« Pourtant, certains quartiers de Conakry, notamment Hamdallaye et Taouyah, ont été le théâtre d’ affrontements violents entre le 21 et 24 septembre, où l’appartenance communautaire a parfois semblé prendre le pas sur l’appartenance politique. Selon un bilan officiel, un gendarme a été tué et plusieurs dizaines de personnes ont été blessées, parfois grièvement. Au moins trois maisons ont également été pillées et incendiées. Le calme semble néanmoins être revenu depuis mercredi. »

Selon ce communiqué de la FIDH et l’OGDH,  » Nos organisations, préoccupées par ces incidents, appellent l’ensemble des acteurs, politiques et sécuritaires, au calme et à la retenue afin de garantir le bon déroulement du scrutin »

« Nous devons franchir cette nouvelle étape dans le calme, pour garantir à chacun le droit de voter dans de bonnes conditions et rompre avec cette culture de violence qui a longtemps prévalu en Guinée. Nos organisations, aux côtés des missions d’observation électorale, veilleront à ce que le scrutin se déroule conformément aux critères internationaux » a déclaré Thierno Maadjou SOW, président de l’OGDH.

Source : FIDH

{jcomments on}

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici