Assemblée nationale: ces possibles présidents…

0
256

Notre analyse /Après la longue attente de la proclamation des résultats provisoires par la Céni, s’en suit celle sans appel de la cour suprême. En attendant les délibérations de l’instance judiciaire suprême de la République, les supputations concernant la présidence de la future assemblée nationale, vont bon train. Chacun y va de son commentaire.

 

Si l’on se réfère aux résultats provisoires, la présidence du nouveau parlement devrait revenir à la mouvance présidentielle qui totalise la majorité des 114 sièges. A ce titre, trois noms circulent au parti au pouvoir. Ce sont: Nantou Chérif Konaté Coordinatrice nationale, tête de liste Rpg-arc-en-ciel, Michel Kamano du Conseil économique et social, Saloum Cissé secrétaire général du Rpg-arc-en-ciel.

Les forces et faiblesses des pressentis
Nantenin Cherif Konaté a l’ultime chance d’être une militante de première heure du Rpg originel, compagne fidele de Alpha. Sa fidélité, sa discrétion, son intégrité mesurée en vers le parti… lui valent l’estime du Grand chef, Alpha.

C’est pourquoi, après le gouvernement où elle occupait les modestes fonctions de ministre en charge des questions sociales et féminines, elle fut bombardée Coordinatrice nationale du parti au pouvoir, avec de larges pouvoirs, reléguant ainsi le très effacé secrétaire général Saloum Cissé.

Mais Nantenin Chérif Konaté a vraisemblablement pris de l’âge. Peu charismatique, emblématique pour être précis, la tête de liste du Rpg-arc-en-ciel n’a pas forcément la poigne, la trempe, la carrure d’une certaine Saran Daraba ou Makalé Traoré pour s’offrir le prestigieux fauteuil de la présidence de l’Assemblée.

Au Rpg-arc-en-ciel, beaucoup de militants l’aiment. Il est vrai. Notamment pour son engagement militant, la confiance que le Grand chef lui témoigne à tout bout de champ. Mais très peu de personnes, ne lui donnent point la présidence de la future assemblée nationale.

Et en cas de forcing de la part des dirigeants du parti au pouvoir, Nantou Chérif pourrait perdre la partie face à un candidat charismatique de l’opposition. Mais si d’aventure,  elle remportait la partie, la tentation de la grande muette serait grande, en cas de vacances du pouvoir.

Saloum Cissé. Sa relative jeunesse, sa position hiérarchique au sein du parti sont des atouts dont il peut s’enorgueillir. Seulement, à la vérité, Saloum Cissé n’est plus qu’un géant au pieds d’argile. Il serait en disgrâce présidentielle. Les pronostics lui donnent peu d’espoir.

Michel Kamano. Vieux briscard, il est considéré comme moins fatigué en comparaison à Nantou Chérif Konaté. Il peut valablement tenir le perchoir de l’Assemblée nationale. Crédité d’un quotient intellectuel assez appréciable, le nom du futur ex- président du Conseil économique et social, pourrait créer la surprise, en raison des prochaines joutes électorales. Dont la présidentielle de 2015.

Surtout dans un pays où les calculs communautaires sont très poussés, Michel Kamano pourrait être sur cet angle, une alternative pour le parti au pouvoir. Et là, Kamano peut battre Dame Konaté.

Mais ce qui handicaperait Michel Kamano c’est le fait d’être venu au parti par le fait de concours de circonstance ou d’opportunité. Il n’a pris aucun coup, et n’a rien enduré au Rpg-arc-en-ciel, dit-on. Il lui faudra donc prouver qu’il est venu au Rpg-arc-en-ciel par conviction, la justesse de sa ligne politique.

Michel Kamano qui a composé avec Conté, Dadis et Konaté aura fort à faire pour s’imposer aux durs du Rassemblement du peuple Arc-en-ciel.

Mais tout cela, n’est sans doute que la partie visible de l’iceberg,  Alpha Condé qui analyse tout cela avec stratégie ne manque pas de recettes en rebondissements politiques.{jcomments on}  

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici