Kankan: après les violences, Kabèlè suspend trois officiers

0
241

Le ministre délégué à la Défense a fait publier un arrêté suspendant pour « faute lourde » trois officiers et subalternes de la gendarmerie à Kankan. Ledit arrêté ministériel a été publié sur les antennes de la radio nationale. Cette décision intervient après les violences qui ont fait officiellement trois morts et plusieurs dizaines de blessés.

Les personnes touchées par la suspension sont Colonel Salifou 2 Camara, commadant de région, gendarmerie territoriale de Kankan; Lieutenant-colonel Mamadou Ciré Bah, commandant de l’escadron mobile N° 9 de Kankan; Capitaine Oumar Sampil, commandant adjoint de l’escadron mobile N°9 de Kankan.

En plus, dans le même arrêté, il est instamment demandé aux intéressés de cesser tout exercice professionnel et rendre les effets militaires au service matériels du haut commandement de la gendarmerie nationale, Direction de la justice militaire.

Pour rappel, tout a commencé dans la nuit du samedi 14 décembre lorsque Balla Condé  »Fatraba » (ancien joueur de football) a été interpellé au cours d’une patrouille nocturne de l’escadron mobile numéro 9 de Kankan. Il aurait été alors battu à mort par des agents de sécurité. Toute chose qui a provoqué l’ire des populations qui ont marché sur la ville de Nabaya incendié les installations de l’escadron incriminé au quartier Energie.

Aux dernières nouvelles, un calme précaire règne maintenant à Kankan. Et des enquêtes pour faire la lumière sur ce drame ont été ouvertes, selon le ministre délégué à la Défense qui s’exprimait ce matin du mardi 17 décembre sur une radio privée de la place.

Seulement, les autorités guinéennes ont pris  l’habitude d’ouvrir des enquêtes sans issues. Sans résultat. En attendant, tous les regards sont tournés sur la justice.{jcomments on} 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici